Les ouvriers du déplacement : travail en entrepôt et recompositions du salariat populaire en France (1980-2018)

par Lucas Tranchant

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Nicolas Renahy et de Thomas Amossé.

Soutenue le 26-06-2019

à Paris Sciences et Lettres (ComUE) , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre Maurice Halbwachs (Paris) (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Bénédicte Zimmermann.

Le jury était composé de Nicolas Renahy, Thomas Amossé, Bénédicte Zimmermann, Yasmine Siblot, Camille Peugny, Anne Bory.

Les rapporteurs étaient Yasmine Siblot, Camille Peugny.


  • Résumé

    Cette thèse analyse les recompositions du salariat populaire à travers l’étude du monde professionnel des ouvriers des entrepôts logistiques. L’enquête combine analyses qualitatives et quantitatives : une ethnographie du travail en entrepôt à Melun-Sénart, en grande couronne parisienne, et des analyses statistiques sur les caractéristiques socioéconomiques, les conditions de travail et les trajectoires professionnelles des ouvriers à l’échelle nationale. Ces emplois en expansion participent du déplacement des ouvriers vers le secteur tertiaire et les grandes métropoles depuis le début des années 1980. Les ouvriers de la logistique constituent une main d’oeuvre mobile en raison de la place centrale des contrats précaires (intérim, CDD) et de la pénibilité des conditions de travail. L’étude de leurs carrières très diverses et souvent complexes interroge les conditions, les coûts et les ressorts subjectifs de la stabilisation professionnelle dans l’emploi ouvrier.

  • Titre traduit

    Workers on the move : warehouse work and the remaking of the working class in France (1980-2018)


  • Résumé

    This thesis analyses the remaking of the working class through the study of the professional world of logistics warehouse workers. The survey combines qualitative and quantitative analyses: an ethnography of warehouse work in Melun-Sénart, in the greater Paris region, and statistical analyses on the socio-economic characteristics, working conditions and professional trajectories of blue-collar workers at the national level. These expanding jobs have been part of the shift of workers to the tertiary sector and large metropolitan areas since the early 1980s. Logistics workers are a mobile workforce due to the development of precarious contracts (temporary, fixed-term contracts) and the difficult working conditions. The study of their very diverse and often complex careers raises questions about the conditions, costs and subjective drivers of vocational stabilization in workers' employment.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-02-2022


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Paris Sciences et Lettres. Thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.