FUNAFUTI, évolutions et interactions d'un espace hybride insulaire. Défis climatiques et adaptations territoriales

par Fabian Rodrigo Gutierrez cortes

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Christian Pédelahore de Loddis.

Le président du jury était Chris Younès.

Le jury était composé de Christian Pédelahore de Loddis, Esméralda Longépée, Maurizio Alì.

Les rapporteurs étaient Louis Marrou.


  • Résumé

    Aujourd'hui les conséquences de la crise climatique -telles que la diminution de la surface terrestre due à l'augmentation du niveau des océans- intensifient les interrogations sur l'avenir de la population et des territoires insulaires de l'océan Pacifique. Funafuti, principal atoll du Tuvalu, apparaît comme un exemple emblématique des transformations territoriales du Pacifique Sud, là où les mutations spatiales provoquées par la submersion des sols a donné origine, pendant le dernier siècle, à des changements dans la fabrique et les usages de l'espace, c'est-à-dire à une transition graduelle d’un habitat terrestre vers des habitats hybrides.Les méthodes et procédures que nous avons mis en place pour cette recherche,consistent dans l'étude rétrospective des processus d'adaptation des dispositifs spatiaux, saisis et interprétés dans leurs morphologies, leurs typologiques et leurs symboliques, établissant et rendant compte des interdépendances, évolutions, et variations des strates géographiques et urbaines qui en façonnent et en constituent l'identité. Notre étude se concentre sur la période de 1945 à 2016, là où l'intensité des interactions anthropiques et naturelles est la plus importante et en amplification.Notre hypothèse principale est que l'habitat insulaire se situe contextuellement et pragmatiquement dans une dynamique d'adaptation hybride face à la montée progressive des eaux au sein de l'atoll. Cette mutation marque une importante rupture perceptive et opératoire du concept de limite entre paysage et territoire, et donne origine à l'apparition de nouveaux dispositifs socio-spatiaux in situ. Analyser le comportement des évolutions de l'habitat contemporain insulaire face aux déficits climatiques, nous semble d’une brûlante actualité aux fins d’orienter une actualisation et un approfondissement scientifiques et raisonnés des connaissances contextuelles concourant à la production matérielle et symbolique des territoires océaniques.

  • Titre traduit

    FUNAFUTI,Évolutions et interactions d'un espace hybride insulaire.Défis climatiques et adaptations territoriales.


  • Résumé

    Today, the consequences of climate crisis - such as the reduction of the land surfacearea due to increasing sea levels - intensify questions about the future of isolatedterritories in the Pacific Oceans and their populations. Funafuti, the principal atoll ofTuvalu, seems symbolic of this, faced with anthropogenic alterations affecting the islandsof the South Pacific. Here, changes caused by the submersion of land during the lastcentury have altered the traditional use of space, that is to say, prompted a chronologicaland gradual progression from a terrestrial to a hybrid habitat.The methodology adopted in this research consisted in analysing changes in the waymorphological, typological and symbolic alterations are measured, according to thevarious changes, interactions or evolutionary developments in both the geographic andurban strata that, together, constitute the space’s territorial identity. This study focuseson the period from 1945 to 2016, when the effect of anthropogenic and natural changes- particularly on the area’s spatial identity – became increasingly significant. Ourobjective is to promote the theory that, faced with the ocean’s increasing prominence atthe heart of the atoll, island inhabitants find themselves in a space characterised by itsongoing transformation into a hybrid environment - with hybridity both becoming apattern and informing adaptive process.This adaptation comprises a significant rupture in the way the ‘limit’ between landscapeand territory are perceived, a factor that results in the emergence of new, contextspecific,socio-spatial structures. Understanding how contemporary habitats evolve inthe face of climate change is necessary if we are to update and deepen ourunderstanding of the specific material and cultural developments of countries in contactwith the ocean. This transition - from oceanic landscape to inhabited oceanic territory -may represent the beginning of an extensive period of modifications within the Islandhabitat, which may eventually, over a longer period, result in the emergence of the first,more permanent oceanic habitats.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.