Centralité et forme urbaine. La dimension morphologique de l’accès à la ville et ses potentialités dans la perspective d’une alternative à la mobilité automobile

par Colas Bazaud

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Karen Bowie.

Le président du jury était Cristiana Mazzoni.

Le jury était composé de Karen Bowie, Xavier Desjardins, Françoise Ged, Anne Grillet-Aubert, Jean-Louis Zentelin.

Les rapporteurs étaient Xavier Desjardins, Françoise Ged.


  • Résumé

    Cette thèse propose d’interroger la relation entre la notion de centralité et les caractéristiques morphologiques de l’espace urbain d’un point de vue général et dans la perspective d’alternatives à la mobilité automobile en milieu urbain.Suivant une organisation chronologique, la première partie de ce travail envisage cette relation sous un angle théorique en confrontant des travaux relatifs aux notions de centre et de centralité d’une part, et aux formes urbaines d’autre part. Donnant lieu à des critères d’identification des centres, elle mène par ailleurs à considérer la centralité comme se rapportant à une réalité graduelle relative à tout l’espace urbain.S’appuyant sur ces critères et cette acception, la seconde partie consiste en l’analyse de différents espaces au sein des aires métropolitaines de Washington, Paris et Shanghai du point de vue de leurs caractéristiques morphologiques. Mettant notamment en évidence le rôle déterminant de la place accordée à la marche par l’agencement urbain, ces analyses permettent d’abord de proposer une classification des centres identifiés en fonction de la façon dont leur morphologie participe à conditionner les mises en relation, au sein de ces derniers et vis-à-vis de leur environnement. Mais elles conduisent par ailleurs à l’identification d’une expression réticulaire de la centralité, peu à même d’être caractérisée par la seule notion de centre, et apparaissant présenter des potentialités dans la perspective d’une mobilité intermodale.

  • Titre traduit

    Centrality and urban form.The morphological dimension of access to the cityand its potential for an alternative to automotive mobility


  • Résumé

    This thesis focus on the relation between the notion of centrality and urban form, both from a general point of view and for alternatives to automotive mobility in urban areas.Following a chronological order, a first part questions this relation from a theoretical angle by comparing selected works on the notions of center and centrality on the one hand, and on urban forms on the other. Leading to criteria for identifying centers, it also leads to consider centrality as referring to a gradual reality relating to urban space as a whole.Using these criteria and this definition, a second part provides morphological analysis of different spaces within the metropolitan areas of Washington, Paris and Shanghai. Highlighting a determining role of walking, these analysis allow a classification of identified centers according to how their morphological characteristics contribute to condition relations between urban amenities, both inside these places and in relation to their environment. But they also lead to the identification of a reticular expression of centrality, which is not inclined to be characterized by the only notion of center, and appears to be a potentially effective for alternatives to automotive mobility.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.