Thèse soutenue

Formalisation et évaluation de stratégies d’élasticité multi-couches dans le Cloud

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Khaled Khebbeb
Direction : Nabil HameurlainFaiza Belala
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 29/06/2019
Etablissement(s) : Pau en cotutelle avec Université Abdelhamid Mehri - Constantine 2 (Constantine, Algérie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences exactes et leurs applications (Pau, Pyrénées Atlantiques ; 1995-)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'informatique de l'Université de Pau et des pays de l'Adour (Pau) - Laboratoire d’Informatique Répartie (Constantine, Algérie)

Résumé

FR  |  
EN

L'élasticité est une propriété qui permet aux systèmes Cloud de s'auto-adapter à leur charge de travail en provisionnant et en libérant des ressources informatiques, de manière autonomique, lorsque la demande augmente et diminue. En raison de la nature imprévisible de la charge de travail et des nombreux facteurs déterminant l'élasticité, fournir des plans d'action précis pour gérer l'élasticité d'un système cloud, tout en respectant des politiques de haut niveau (performances, cout, etc.) est une tâche particulièrement difficile.Les travaux de cette thèse visent à proposer, en utilisant le formalisme des bigraphes comme modèle formel, une spécification et une implémentation des systèmes Cloud Computing élastiques sur deux aspects : structurel et comportemental.Du point de vue structurel, le but est de définir et de modéliser une structure correcte des systèmes Cloud du côté " backend ". Cette partie est supportée par les capacités de spécification fournies par le formalisme des Bigraphes, à savoir : le principe de "sorting" et de règles de construction permettant de définir les desiderata du concepteur. Concernant l'aspect comportemental, il s'agit de modéliser, valider et implémenter des stratégies génériques de mise à l'échelle automatique en vue de décrire les différents mécanismes d'auto-adaptation élastiques des systèmes cloud (mise à l'échelle horizontale, verticale, migration, etc.), en multi-couches (i.e., aux niveaux service et infrastructure). Ces tâches sont prises en charge par les aspects dynamiques propres aux Systèmes Réactifs Bigraphiques (BRS) notamment par le biais des règles de réaction.Les stratégies d'élasticité introduites visent à guider le déclenchement conditionnel des différentes règles de réaction définies, afin de décrire les comportements d'auto-adaptation des systèmes Cloud au niveau service et infrastructure. L'encodage de ces spécifications et leurs implémentations sont définis en logique de réécriture via le langage Maude. Leur bon fonctionnement est vérifié formellement à travers une technique de model-checking supportée par la logique temporelle linéaire LTL.Afin de valider ces contributions d'un point de vue quantitatif, nous proposons une approche à base de file d'attente pour analyser, évaluer et discuter les stratégies d'élasticité d'un système Cloud à travers différents scénarios simulés. Dans nos travaux, nous explorons la définition d'une "bonne" stratégie en prenant en compte une étude de cas qui repose sur la nature changeante de la charge de travail. Nous proposons une manière originale de composer plusieurs stratégies d'élasticité à plusieurs niveaux afin de garantir différentes politiques de haut-niveau.