Thèse soutenue

La tragédie de la reconnaissance : réflexions sur la Realphilosophie d’Iéna (1805-1806) et les violences identitaires de notre temps

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Evelyne De Mevius
Direction : Christian BernerFrançois Dermange
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Philosophie
Date : Soutenance le 25/11/2019
Etablissement(s) : Paris 10 en cotutelle avec Université de Genève
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de recherches philosophiques (Nanterre ; 2015-....)
Jury : Président / Présidente : Hans-Christoph Askani
Examinateurs / Examinatrices : Christian Berner, François Dermange, Hans-Christoph Askani, Gilles Marmasse, Jean-Marc Ferry, François-David Sebbah
Rapporteurs / Rapporteuses : Gilles Marmasse, Jean-Marc Ferry

Résumé

FR  |  
EN

Contrairement à la guerre, il n’y a pas, dans le cas des conflits identitaires contemporains,de normativité capable de lier au titre d’une causalité interne les moments du déclenchement dela violence, de son déploiement et de son dépassement. L’objet de cette thèse est de formulerun cadre d’interprétation susceptible d’articuler conceptuellement les trois moments précités enréférence à une compréhension élargie de la catégorie de la reconnaissance réciproque. Sonenjeu est de fonder philosophiquement la nécessité de recourir à la reconnaissance poursupprimer une violence qui lui paraît être en tous points étrangère. La première partie de cettethèse expose une lecture originale de la Realphilosophie de Hegel sous l’aspect d’unedialectique de la violence et de la reconnaissance. La seconde partie s’attache à systématiser lacatégorie analytique de l’identitaire de façon à rapprocher le surgissement des luttes identitairesdu parcours de la reconnaissance tel qu’il est pensé par Hegel en 1805-1806. Quant à latroisième partie, elle fait des figures et de la téléologie de ce parcours les critères d’uneprocédure de réconciliation susceptible de surmonter une telle violence.