Thèse soutenue

Former des animateurs socio-culturels : le projet et le marché

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Lecolle
Direction : François Vatin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance le 18/11/2019
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (France). Equipe (Nanterre) - Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (France ; 1998-....)
Jury : Président / Présidente : David Lepoutre
Examinateurs / Examinatrices : François Vatin, David Lepoutre, Francis Lebon, Scarlett Salman
Rapporteurs / Rapporteuses : Francis Lebon, Philippe Chanial

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Afin d’exercer leur activité, les animateurs doivent être diplômés, et donc à cette fin suivre une formation. La production des formations, activité qui se veut éducative, est progressivement amenée à se penser en tant qu’activité marchande. L’objet de la thèse est d’en étudier l’économie et d’en éclairer les divers aspects, finances, marchés, acteurs,ressources pédagogiques, régulations, équilibres et évolutions. Le modèle économique des organismes de formation repose sur quatre facteurs déterminants : le flux des animateurs, qui assure une demande continue ; l’utilisation d’une main d’œuvre engagée et à bas coût ; le financement des formations professionnelles par les collectivités territoriales ; des formations dont l’investissement de forme a été réalisé de longue date. L’emprise du marché dilue graduellement leur « programme institutionnel » originel de socialisation et de transformation de la société via l’éducation.