Analyse géopolitique des relations bilatérales entre l'Arabie saoudite et la Chine (1990 2017)

par Romain Aby

Thèse de doctorat en Geographie

Sous la direction de Barbara Loyer.

Soutenue le 20-09-2019

à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre de recherches et d'analyses géopolitiques (équipe de recherche) .

Le jury était composé de Hamit Bozarslan, Ali Bensaâd, Stéphane Lacroix, Fatiha Dazi-Héni.

Les rapporteurs étaient Jean-Loup Samaan, Marc Lavergne.


  • Résumé

    RésuméEn juillet 1990 l’Arabie saoudite fut le dernier État arabe à établir des relations diplomatiques avec la Chine. Depuis cette date les deux pays ont connu une montée en puissance remarquable de leur partenariat énergétique et commercial avec des échanges qui sont passés de 500 millions de dollars en 1990 à près de 74 milliards en 2012. Cette évolution rapide fut en grande partie réalisée grâce à l’augmentation des exportations pétrolières faisant de la Chine le premier client de pétrole saoudien tandis que l’Arabie saoudite s’imposait comme son principal fournisseur. La médiatisation des enjeux énergétiques entraina néanmoins une multiplication des analyses de cette relation bilatérale à travers le prisme pétrolier qui occulta la diversité des enjeux commerciaux, politiques, religieux et culturels. Cette recherche, basée sur une enquête de terrain de 16 mois en Arabie saoudite, se propose à travers une méthode d’analyse géopolitique multiscalaire de faire ressortir la diversité des acteurs et des enjeux de cette relation saoudo-chinoise à l’échelle internationale, régionale puis nationale tout en menant systématiquement un travail d’analyse des représentations centré autour de la perception saoudienne.

  • Titre traduit

    Geopolitical analysis of the bilateral relations between Saudi Arabia and China (1990-2017)


  • Résumé

    In July 1990 Saudi Arabia was the last Arab state to establish diplomatic relations with China. Since then, the two countries have seen a remarkable rise in their energy and trade partnerships, with trade rising from dollars 500 million in 1990 to nearly dollars 74 billion in 2012. This rapid development was largely achieved through the increase in oil exports making China the largest customer of Saudi oil, while Saudi Arabia established itself as its main supplier. However, media coverage of the energy issues led to an increase in the analysis of this bilateral relationship through the oil prism which obscured the diversity of commercial, political, religious and cultural ties. This research, based on a 16-month field survey in Saudi Arabia, proposes through a multi-scale geopolitical analysis method to bring out the diversity of the actors and the stakes of this Saudi-Chinese relationship on an international, regional and national scale while systematically carrying out an analysis of Saudi centered perceptions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.