Supply chain contamination, the inertial effect, and the collateral effects of negative corporate events : an incidental stakeholder perspective

par Mauro Fracarolli Nunes

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Valentina Carbone et de Aurélien Acquier.

Soutenue le 25-03-2019

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale de Management Panthéon-Sorbonne (Paris) , en partenariat avec ESCP Europe (école associée) et de ESCP Europe (laboratoire) .

Le jury était composé de Emmanuelle Reynaud, Karine Evrard Samuel, Ely Laureano Paiva.

Les rapporteurs étaient Emmanuelle Reynaud, Karine Evrard Samuel.

  • Titre traduit

    Contamination de la chaîne d’approvisionnement, l’effet inertiel et les effets collatéraux d’événements d’entreprise négatifs : perspective des parties prenantes incidentes


  • Résumé

    L’association d’entreprises à des crimes, de pratiques de gestion condamnables, de difficultés opérationnelles et/ou de défaillances de leurs partenaires suggère que des événements négatifs survenus dans une entreprise (i.e. entreprise source) pourraient avoir des effets négatifs sur d’autres. À mesure que les relations directes et indirectes des entreprises avec leurs partenaires devenant de moins en moins évidentes, les risques liés à la chaîne d’approvisionnement doivent être réexaminés pour tenir compte de cette perspective contemporaine, voire dangereuse. En abordant ce problème, la présente dissertation examine les impacts d'événements d'entreprise négatifs sur les partenaires de la chaîne logistique. Des preuves empiriques suggèrent que, au-delà de l’interruption des flux physiques, les circonstances défavorables ne se limitent pas aux entreprises qui les ont créées et qui s’étalent sur leurs réseaux. Plus précisément, sur la base de l'hypothèse d'efficience du marché, l'utilisation de la méthode de l'étude d'événement a permis la démonstration de réactions négatives de la part des investisseurs des partenaires de la chaîne d’approvisionnement lors de la divulgation de nouvelles défavorables. En se référant à ces résultats, le concept de contamination de la chaîne d’approvisionnement (supply chain contamination) est défini ici comme «la dissémination d’événements négatifs par des chaînes d’approvisionnement, affectant négativement non seulement la valeur marchande des clients et des fournisseurs (éventuellement celle des clients des clients et des fournisseurs des fournisseurs, et ainsi de suite), ainsi que potentiellement d’autres dimensions telles que la réputation des entreprises, par exemple ». Une théorisation initiale de ce processus est également proposée. La mécanique qui conduit une entreprise à être affectée par des événements issus au-delà de ses frontières organisationnelles est décrite dans le concept de l'effet inertiel (inertial effect), illustré à l'image des "vagues provoquées par une pierre qui frappe l'eau auparavant reposé ". Dans le raisonnement de conséquences involontaire ou imprévues, la survenue d'une contamination de la chaîne d'approvisionnement par l'effet inertiel est considérée comme un effet collatéral (collateral effect). À partir de l'intersection des littératures sur la gestion de la chaîne d'approvisionnement et de la théorie des parties prenantes, un nouveau modèle conceptuel est développé. En s’appuyant sur l’idée que les parties prenantes représentent toute personne, entité ou groupe qui peuvent affecter ou être affecté par les activités d’une entreprise, la démonstration empirique que les investisseurs d’un partenaire de la chaîne logistique peuvent être affectés (effet collatéral) par des événements négatifs survenus dans une entreprise source ou provoqués par celle-ci (contamination de la chaîne logistique due à l'effet inertiel), permet de proposer le concept de parties prenantes accessoires (incidental stakeholders), définies ici comme «parties prenantes de parties prenantes, qui, en tant que telles, peuvent ne pas être conscientes de leurs liens avec d’autres entreprises, ou même pas consciemment disposés à prendre les risques associés à une telle connexion subsidiaire ». En ce sens, l'enquête sur 30 cas classés en 5 catégories distinctes (catastrophe environnementale, irresponsabilités sociale et environnementale des entreprises, défaillance opérationnelle, fraude d'entreprise et corruption) devrait offrir de nouvelles perspectives sur les risques structurels associés aux chaînes d'approvisionnement. Parallèlement aux discussions théoriques, des utilisations pratiques sont approché, ainsi que des pistes pour des enquêtes futures.


  • Résumé

    The association of firms to crimes, condemnable management practices, operational difficulties and / or fails carried out by their partners suggests that negative events occurred in a firm (i.e. source firm) hold the potential to negatively affect others. As firms’ direct and indirect relationships with their partners become less obvious, supply chain risks (March and Shapira, 1987) must be reconsidered to account for this contemporary and possibly hazardous prospect. In addressing this issue, the present dissertation investigates the impacts of negative corporate events to supply chain partners. Throughout three individual but interconnected articles, empirical evidence suggest that beyond the interruption of physical flows, unfavorable circumstances may not be restricted to firms originating them, spreading across their networks. More specifically, based on the premises of the Efficient Market Hypothesis (Fama, Fisher, Jensen and Roll, 1969; Fama, 1970; Jensen, 1978), the utilization of the event study method (Fama, 1970; Brown and Warner, 1980) allowed the demonstration of negative reactions from investors of supply chain partners upon the disclosure of adverse news. In referring to these outcomes, the concept of supply chain contamination is here defined as “the dissemination of negative events through supply chains, negatively affecting not only the market value of customers and suppliers (possibly that of customers of customers and suppliers of suppliers and so on), as well as potentially other dimensions such as corporate reputations, for instance” (Fracarolli Nunes, 2018: 581).Initial theorization of this process is also proposed. The mechanics leading a company to be affected by events originated out of its organizational borders is portrayed in the concept of the inertial effect, illustrated in the image of “the waves caused by a stone that hits the water previously rested” (Fracarolli Nunes and Lee Park, 2016: 292). Within the reasoning of unintended or unanticipated consequences (Merton, 1936), the occurrence of supply chain contamination through the inertial effect is considered a collateral effect. From the intersection of the literatures on supply chain management and the Stakeholder Theory, a new conceptual model is developed. Building on the idea that stakeholders stand for any individual, entity or group that shall either affect or be affected by the operations of a company (Freeman, 1984), the empirical demonstration that investors of a supply chain partner must be affected (i.e. collateral effect) by negative events occurred in or caused by a source firm (i.e. supply chain contamination through the inertial effect), allows the proposition of the concept of incidental stakeholders, here defined as “stakeholders of stakeholders, which, as such, may not be aware of their links with other companies, or even not consciously willing to take the risks associated with such a subsidiary connection” (Fracarolli Nunes, 2019: 4). In this sense, the investigation of 30 cases classified in 5 distinct categories (environmental disaster, corporate social and environmental irresponsibilities, operational failure, corporate fraud and corruption) is expected to offer new perspectives on the structural risks associated to supply chains. Along with the theoretical discussions, practical utilizations are approached, as well as avenues for future inquiries.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 19-09-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.