Thèse soutenue

L'argumentation judiciaire à travers le prisme des scénarios modaux : application pour une aide à l'interprétation des décisions de justice

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fadila Taleb
Direction : Laurent GosselinMaryvonne Holzem
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage - linguistique
Date : Soutenance le 08/11/2019
Etablissement(s) : Normandie
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Normandie Humanités (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire dynamique du langage in situ (Mont Saint Aignan, Seine-Maritime ; 2017-.....)
Etablissement de préparation de la thèse : Université de Rouen Normandie (1966-....)
Jury : Président / Présidente : Alain Rabatel
Examinateurs / Examinatrices : Laurent Gosselin, Maryvonne Holzem, Laurent Gautier, Dominique Legallois
Rapporteurs / Rapporteuses : Laurent Gautier, Dominique Legallois

Résumé

FR  |  
EN

Le travail de recherche présenté dans cette thèse s’inscrit dans le cadre général des travaux sur les humanités numériques qui cherchent, entre autres, à contribuer à l’amélioration des interactions Homme-Machine. L’objectif de l’étude est double. Dans un premier temps, il s’agit d’étudier un corpus de décisions de justice contenues dans la base de données de l’Institut du Droit International des Transports (IDIT) afin de déterminer les contraintes linguistiques du genre judiciaire. Dans un second temps, il est question de proposer des parcours interprétatifs pouvant aider les utilisateurs dans leur accès à l’information juridique recherchée. La problématique de l’aide à l’interprétation est appréhendée à travers l’étude des modalités et des scénarios modaux. Le parti pris de cette recherche est de considérer la pluridisciplinarité comme un atout théorique et méthodologique qui contribue à mieux éclairer un objet d'étude. De ce fait, plusieurs approches (sémantique des modalités, sémantique textuelle, argumentation rhétorique, textométrie) sont convoquées et articulées pour œuvrer ensemble vers les objectifs fixés. L'analyse du corpus a été menée à deux niveaux et selon deux approches. Dans la première partie, l'analyse empirique proposée est quantitative et contrastive. Elle est menée au niveau micro et mésotextuelle dans la mesure où elle se focalise sur l'étude du lexique. Aidée de l’outil TXM, cette première investigation a permis une caractérisation linguistique globale du corpus et un premier aperçu de son profil modal. Elle a également mis en exergue des expressions modales, constructions concessives, routines discursives, etc. qui focalisent sur des moments clés dans le déroulement argumentatif et pouvant donc servir dans le cadre de l’aide à l’interprétation. Dans la seconde partie, l’étude empirique porte sur des analyses modales menées sur des textes complets. Elle est donc abordée dans une approche qualitative et au niveau macrotextuelle. Cette analyse aboutit à la formulation d’un modèle de scénario minutieusement décrit. Il est décomposable en plusieurs niveaux, selon les modalités qui l'ont construit (modalités de premier plan, modalité d'arrière-plan) et selon qu'il caractérise un texte complet ou une zone spécifique de ce texte. Par ailleurs, la présentation schématique proposée pour les scénarios a mis en évidence le rôle que représenterait chaque zone modale dans la perspective d'une aide à l'interprétation.