Thèse soutenue

Fondements et conséquences de l'action collective entre contributeurs et bénéficiaires : modalités de génération, de répartition et d'utilisation des revenus dans le sport professionnel

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Antoine Feuillet
Direction : Christophe DurandNicolas Scelles
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et techniques des activités physiques et sportives
Date : Soutenance le 25/11/2019
Etablissement(s) : Normandie
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Homme, sociétés, risques, territoire (Rouen)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université de Caen Normandie (1971-....)
Laboratoire : Centre d'étude sport et actions motrices (Caen ; 2008-....)
Jury : Président / Présidente : Wladimir Andreff
Examinateurs / Examinatrices : Christophe Durand, Nicolas Scelles, Gilles Paché, Guillaume Bodet, Nadine Dermit-Richard, Mathieu Winand
Rapporteurs / Rapporteuses : Gilles Paché, Guillaume Bodet

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La répartition des revenus dans le sport professionnel est le plus souvent associée dans la littérature en économie du sport à la mesure de son impact sur l’équilibre compétitif (Késenne, 2000; Szymanski & Késenne, 2004; Peeters, 2012). Cette thèse appréhende la répartition des revenus au regard de l’action collective au-delà de son impact en tant qu’outil de régulation. La problématique de la thèse est relative à l’importance de la répartition des revenus au niveau d’un réseau organisationnel dans le cas des ligues sportives professionnelles (LSP). Notre approche caractérise le cheminement des revenus dans la LSP : mutualisation, génération, négociation, répartition et utilisation. Nos résultats quantitatifs appuyés d’entretiens avec les acteurs montrent : le caractère stratégique du marché des droits sportifs (winner’s curse); la dimension politique de la répartition des revenus à travers l’étude de la gouvernance et des conflits, mais également une entrée sur les sports individuels (Superstars take-all); la contingence des choix stratégiques aux ressources qui illustrent des réseaux d’acteurs engagés dans des relations à la fois compétitives et coopératives (coopétition).