Thèse soutenue

Santé publique et analyse spatio-temporelle de la leptospirose humaine dans la province de Mahasarakham en Thaïlande

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jaruwan Viroj
Direction : Julien ClaudeSerge Morand
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ecologie de la santé
Date : Soutenance le 10/10/2019
Etablissement(s) : Montpellier
Ecole(s) doctorale(s) : GAIA (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut des sciences de l'évolution (Montpellier)
Jury : Président / Présidente : Sylvie Hurtrez-Boussès
Examinateurs / Examinatrices : Julien Claude, Serge Morand, Sylvie Hurtrez-Boussès, Pierre Mazzega, Karine Chalvet-Montfray, Boripat Siriaroonrat, Julien Cappelle
Rapporteurs / Rapporteuses : Pierre Mazzega, Karine Chalvet-Montfray

Résumé

FR  |  
EN

La leptospirose est une maladie tropicale négligée qui touche surtout les habitants des régions rurales en Thaïlande. A l’échelle de la province de Mahasarakham en Thaïlande, les objectifs de cette étude sont d’identifier les facteurs expliquant l’épidémiologie de la leptospirose, de décrire les politiques qui ont été mises en place pour sa prévention et son contrôle, et d’analyser les représentations, les pratiques et les attitudes des patients, des habitants, des volontaires en santé et des personnels de santé publique au regard de la maladie et de sa prévention.L’étude des politiques mises en place montre que la Thaïlande a progressivement développé un ensemble de politiques de prévention à l’échelle nationale dont elle a transféré la mise en oeuvre à une échelle administrative locale. Malgré cela, le contrôle et la prévention de la leptospirose pourraient être améliorés en stimulant la collaborations entre les services de santé publique, les services vétérinaires, et les services agriculturaux avec une implication forte des communautés locales dans une approche de type “One Health”. L’analyse spatiotemporelle de la distribution des cas de leptospirose humaine montre que les facteurs associés avec les nouvelles infections sont multiples et complexes, incluant la densité de population humaine, la densité de bétail, les précipitations atmosphériques, l’étendue des aires inondables et d’autres paramètres de la géographie physique comme la pente moyenne. Le rôle du bétail dans la transmission à l’homme est mise en évidence et discutée. Cibler des zones géographiques à risque (avec une densité de bétail élevée et d’importantes surfaces inondables) peut permettre de limiter les risques, et doit être complétée en améliorant la communication avec les publics les plus exposés (c.a.d. les fermiers). L’analyse intersectorielle pour estimer les connaissances, attitudes et pratiques montre que les patients, leurs voisins, les volontaires en santé, et les chefs de villages et de sous-districts n’ont pas une compréhension suffisante de la maladie et de ces modes de transmission pour permettre une bonne prévention et un bon contrôle. Pour être mieux informé, ces publics doivent pouvoir avoir accès aux dernières informations scientifiques parfois complexes.Finalement, l’ensemble de ces résultats a permis d’établir un ensemble de recommandations pour développer la coopération entre différents services et populations locales en vue d’améliorer la prévention et la prévention de la leptospirose dans la province de Mahasarakham.