Thèse soutenue

L'utopie de la gouvernance en temps réel des villes : "Big data" et nouvelles politiques de l'énergie de la Métropole de Lyon

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yasser Wahyuddin
Direction : Fabrice Bardet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique
Date : Soutenance le 08/10/2019
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Environnement, ville, société (Lyon ; 1995-....)
établissement opérateur d'inscriptions : Université Lumière (Lyon ; 1969-....)
Laboratoire : Environnement- ville- société / EVS UMR5600 CNRS
Jury : Président / Présidente : Michel Lussault
Examinateurs / Examinatrices : Fabrice Bardet, Agung Wiibowo
Rapporteurs / Rapporteuses : Hélène Reigner, Nathalie Roseau

Résumé

FR  |  
EN

Le développement contemporain des technologies de l’information et de la communication (NTIC) et des équipements numériques individuels est aujourd’hui à l’origine d’une telle profusion de données – caractérisée par la notion de big data – que les modes de vie et d’organisation des sociétés seraient promis à de profonds bouleversements.Les villes qui contribuent massivement à la production et à l’utilisation des données numériques issues des équipements individuels, sont présentées comme les lieux propices aux changements les plus importants, d’autant plus que les défis auxquels sont confrontés les gestionnaires urbains sont toujours plus ambitieux, l’exigence de la qualité de service allant grandissante en même temps que se raréfient les ressources budgétaires et que croissent les enjeux écologiques ou environnementaux appelant à un « tournant vert » des économies et des programmes d’action publique. De ce point de vue, le développement des NTIC se présente comme l’un des moyens de faire face à ces nouveaux enjeux. Mais comment, concrètement, ces changements vont-ils intervenir ? La question se pose en particulier de la modification des modes de gouvernance des métropoles que les big data pourraient provoquer. C’est à cette étude que se consacre cette recherche.De manière plus précise il se manifeste aujourd’hui beaucoup d'enthousiasme quant aux opportunités créées par les big data pour offrir des outils de gestion des systèmes « en temps réel », en remplacement des modèles anciens bâtis sur des données générées à partir de processus longs : enquêtes, extractions de registres, etc. Mais cette bascule dans la production des données de la modélisation sera-t-elle sans effet sur la nature des réflexions conduites ? Il se pourrait que la structure même des politiques de planification stratégique menées par les acteurs publics comme par les acteurs privés soit modifiée en profondeur.Parmi les activités de planification stratégique, celles concernant le secteur de l’énergie jouent un rôle fondamental pour soutenir les activités socio-économiques. Dans cette perspective, notre projet vise la transformation des modes de gestion urbaine dans le secteur de l’énergie, du fait de l’introduction des big data.Cette recherche est consacrée à l'analyse de l'impact de la mobilisation et de la gestion des big data sur les modes de gouvernance de la métropole de Lyon, en s’appuyant spécifiquement sur la politique de gestion de l’énergie. Une démarche d’entretien semi-directif faite avec les services de la Métropole et avec Smart Electric Lyon (SEL) (projet engagé par le groupe EDF dans l’agglomération), permettra d’alimenter cette recherche.