Les territoires en mouvement de l'action publique éducative : imaginaire social, pratiques et identités pédagogiques : exploration dans les méandres de la réforme des rythmes scolaires (2013-2017)

par Sidonie Rancon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Daniel Frandji.

Soutenue le 08-11-2019

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Triangle, action, discours, pensée politique et économique (Lyon) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscriptions) .

Le président du jury était Jean-Yves Rochex.

Le jury était composé de Françoise Lantheaume, Mathias Millet.

Les rapporteurs étaient Anne Barrère, Jean-Paul Payet.


  • Résumé

    Cette recherche a porté sur le « temps » de la mise en oeuvre d’une réforme éducative : la réforme des rythmes scolaires dans les écoles primaires françaises (décret du 24 janvier 2013) et des projets éducatifs de territoire qui lui sont associés. Elle visait à engager une réflexion sur les transformations ou « changements » promus au titre de la mise en oeuvre de ces projets, considérant ainsi une version encore peu étudiée du système éducatif, l’action publique locale. « Changements » que nous avons cherché à interroger du point de vue des orientations (le « pour quoi et pour qui ») de la réforme, des contenus et des pratiques éducatives tels qu’ils sont mis en place par ces projets (le « quoi »). Mais aussi par l’analyse des modalités, moyens, processus à l’oeuvre dans les différents espaces de leur production (le « comment »). Quels sont les acteurs qui en sont à l’initiative ? Qui intervient dans le cadre du déploiement de ces projets sur les terrains nationaux, locaux et internationaux ? Et, finalement, quel est le public visé par cette réforme (« pour qui » est-elle mise en oeuvre) ? Qu’entendent résoudre, part là, leurs promoteurs et leurs fabricants et comment ?

  • Titre traduit

    Territories in movement of public educational action : social imagination, practices and pedagogical identities : Exploring the meandering rythms of school life


  • Résumé

    This research focused on the "time" of the implementation of an educational reform: the reform of school rhythms in French primary schools (decree of 24 January 2013) and the associated territorial educational projects. It aimed to initiate a reflection on the transformations or "changes" promoted as part of the implementation of these projects, thus considering a version of the education system that has not yet been studied : local public action. We have sought to question the "Changes" from the point of view of the orientations (the "for what and for whom") of the reform, the contents and the educational practices as they are implemented by these projects (the "what"). But also by analysing the modalities, means and processes at work in the different spaces of their production (the "how"). Who are the actors who are at the initiative ? Who is involved in the deployment of these projects on national, local and international sites ? And, finally, who is the target audience for this reform ("for whom" is it being implemented) ? What do their promoters and manufacturers intend to solve and how ?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.