Étude de la fonctionnalité des anticorps sériques et muqueux induits lors d’une vaccination ou d’une infection à Bordetella pertussis, l’agent de la coqueluche

par Anaïs Thiriard

Thèse de doctorat en Microbiologie, maladies transmissibles et hygiène

Sous la direction de Camille Locht et de Dominique Raze.

Soutenue le 19-12-2019

à l'Université de Lille (2018-2021) , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé (Lille) , en partenariat avec Centre d’Infection et d’Immunité de Lille - INSERM U 1019 - UMR 9017 - UMR 8204 (laboratoire) .

Le président du jury était Benoît Foligné.

Le jury était composé de Elke Leuridan, Arnaud Marchant, Julie Toubiana, Christophe Carnoy.

Les rapporteurs étaient Françoise Mascart, Christophe Paget.


  • Résumé

    La plupart des études dans la pathogenèse de Bordetella montrent une colonisation persistante de la bactérie dans la partie inférieure du tractus respiratoire, mais de récentes recherches dévoilent qu’elles peuvent coloniser durablement la partie supérieure incluant la cavité nasale. Ces bactéries pourraient induire une immunité locale de type mucosale, impliquant le rôle potentiel des IgA sécrétoires dans le contrôle local de l’infection. Dans un premier temps, nous comptons développer et utiliser un test d'inhibition de croissance à haut débit. Ce test, que nous avons appelé BGIA (Bordetella growth inhibition assay), permettra d’évaluer la propriété bactéricide et bactériostatique de divers fluides biologiques prélevés à différents temps de la colonisation bactérienne après une infection ou une vaccination à B. pertussis chez les souris, babouins et humains (sérum, lavage nasal et broncho-alvéolaire). Dans un second temps, les molécules inhibitrices et les mécanismes inhibiteurs observés seront étudiés de manière plus approfondie. Avec ce projet de thèse, nous espérons avancer d’une part dans la compréhension des mécanismes de protection de la réponse humorale et des relations entre l’immunité locale et l’immunité systémique.

  • Titre traduit

    Study of the functionality of blood and mucosal antibodies induced upon a Bordetella pertussis vaccination or infection, agent of whooping cough


  • Résumé

    Most studies in the pathogenesis of Bordetella show persistent colonization of the bacterium in the lower respiratory tract, but recent researchs have shown that it can colonize the upper part of the respiratory tract, including the nasal cavity. These bacteria may induce local mucosal immunity, involving the potential role of secretory IgA in local control of infection. First, we plan to develop and use a high throughput growth inhibition test. This test, which we called BGIA (Bordetella growth inhibition assay), will evaluate the bactericidal and bacteriostatic properties of various biological fluids collected at different times of bacterial colonization after infection or vaccination with B. pertussis in mice, baboons and humans (serum, nasal wash and bronchoalveolar). In a second step, the inhibitory molecules (antibodies, comlement, peptides) and inhibitory mechanisms observed will be studied in greater depth. With this thesis project, we hope to advance on one hand in understanding the protective mechanisms of the humoral response and on another hand the relationship between local immunity and systemic immmunity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.