Identification des sources aéroacoustiques à partir de mesures vibratoires sur vitrages automobiles

par Justine Carpentier

Thèse de doctorat en Acoustique

Sous la direction de Jean-Hugh Thomas, Charles Pézerat et de Alain Berry.

Soutenue le 11-07-2019

à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'ingénieur (Nantes) , en partenariat avec Laboratoire d'acoustique de l'Université du Mans (laboratoire) et de Laboratoire d'Acoustique de l'Université du Mans / LAUM (laboratoire) .


  • Résumé

    Dans sa recherche constante pour améliorer le confort des usagers, l'industrie automobile cherche à réduire les nuisances sonores dans les habitacles automobiles. Une des principales sources responsables de la gêne ressentie est l'écoulement turbulent qui se développe autour de la voiture. Celui-ci est caractérisé par des variations de pressions pariétales particulièrement importantes et localisées en particulier sur les vitrages avants du véhicule. L'objectif de cette étude est de mesurer et de caractériser la sollicitation aéroacoustique subie par le vitrage à l'aide d'une méthode vibratoire inverse nommée RIC (Résolution Inverse Corrigée). Le principe est de mesurer le déplacement de la vitre et de le réinjecter dans l'équation inverse du mouvement de la structure pour calculer la pression pariétale. Cette technique repose sur la discrétisation d'un schéma aux différences finies judicieusement choisi suivant le filtrage visé. Il est alors possible de contrôler et choisir le filtrage apporté par le schéma en modifiant les coefficients qui le constituent. La démarche présentée repose sur la synthèse de filtres numériques et différentes approches sont proposées. Les différents schémas aux différences finies calculés à partir de ces méthodes sont appliqués, par simulations numériques et expérimentalement, sur le cas simple d'une plaque et sur les différents vitrages d'un véhicule placé en soufflerie.

  • Titre traduit

    Aeroacoustic source identification using vibration measurements on automotive glazing


  • Résumé

    In a constant search for user comfort, the automotive industry tries to reduce the annoying noises inside the passenger compartment of cars. These noises are mainly caused by the turbulence developed on the car window glass.Turbulent flow is characterized by particularly high wall pressure variations on the windows of the vehicle. The aim of this study is to measure the aeroacoustic load on the car window glass using the vibratory reverse method called Force Analysis Technique (FAT). The principle of this method is based on measuring the plate displacement field which is injected into the motion equation of the plate in order to calculate the force distribution exciting the structure. In order to do so, spatial derivatives are calculated by approximation using a judiciously selected finite difference model. It becomes possible to control and choose the filtering realized by the finite difference scheme by changing its coefficients. This technique is based on digital filter synthesis and different approaches are proposed. New finite different schemes are then applied on a plate and on car window glasses by computer simulations and experiments. Experiments are realized in an anechoïc wind tunel on a real car.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.