Thèse soutenue

Vers une nouvelle forme d'accompagnement des processus dans les systèmes interactifs : apport de la fouille de processus et de la recommandation

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Joffrey Leblay
Direction : Ronan ChampagnatMourad Rabah
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique et applications
Date : Soutenance le 28/08/2019
Etablissement(s) : La Rochelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Euclide (La Rochelle ; 2018-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Informatique, Image, Interaction (La Rochelle)
Jury : Président / Présidente : Michel Ménard
Examinateurs / Examinatrices : Ronan Champagnat, Mourad Rabah, Michel Ménard, Patrice Boursier, Anne Boyer, Samuel Nowakowski
Rapporteurs / Rapporteuses : Patrice Boursier, Anne Boyer

Résumé

FR  |  
EN

Un système d’information est un système socio-technique comprenant des processus métier et des données afférentes. Avec le développement et la démocratisation des outils informatiques, les informations stockées sont plus importantes et réparties. Il en est de même pour les processus qui deviennent de plus en plus complexes et sensibles pour les organisations. Afin d’obtenir un service, nous sommes de plus en plus amenés à composer des processus métiers pour collecter l’information, la transformer et la réinjecter. L’objectif de cette thèse consiste à explorer la problématique du pilotage de processus afin de donner des pistes pour la fabrication d’un compagnon qui guiderait l’utilisateur dans sa phase de découverte des processus. Nous avons concentré nos efforts sur les aspects faisabilité informatique. Plus particulièrement, nous étudions la possibilité de définir une méthodologie de recommandation à partir des processus d’usage et de mettre en place l’architecture logicielle correspondante. Les travaux présentés se trouvent à l’interface entre plusieurs domaines. Nous avons choisi une démarche de recherche qui s’appuie sur un cycle itératif. Après avoir analysé le domaine de la fouille de processus puis la recommandation, nous avons déduit qu'il fallait renforcer notre approche sur la collecte d’information. Ceci nous a conduit à mener des études sur les systèmes à base de traces. Nous avons ensuite cherché à valider la continuité de notre approche sur un cas d’étude simple. Il s’agit de personnaliser le parcours d’un étudiant au cours de sa formation. Nous avons mis en place un démonstrateur qui permet, à partir du recueil des informations issues des promotions précédentes, d’extraire de la connaissance sur les parcours des étudiants et d’émettre des recommandations sur les suites du parcours pour un étudiant particulier. Cette étude nous a permis de mettre en place notre processus de recommandation de bout en bout et de proposer une première esquisse de notre architecture. Nous avons ensuite cherché un cas d’étude plus ambitieux pour lequel aucun processus métier n’a été prédéfini par un expert. Nous souhaitions voir s’il est possible d’identifier des comportements et/ou stratégies d’utilisateurs vis-à-vis d’un système. Nous nous sommes placés dans un contexte d’apprentissage où l’apprenant est impliqué dans une simulation d’un micro-monde. Ce cas d’étude nous a permis de montrer comment adapter notre méthodologie et comment prendre en compte les données contextuelles. Ce cas d’étude a donné lieu à une expérimentation où deux groupes ont utilisé notre simulateur. Le premier sans recommandation, ce qui nous a permis de constituer un ensemble de traces d’exécution qui ont servi à extraire les connaissances nécessaires sur nos processus métier. Le second groupe a bénéficié de notre système de recommandation. Nous avons observé que dans ce dernier groupe le critère de performance était amélioré car les phénomènes d’essais/erreurs se trouvent considérablement réduits. L’expérience acquise au cours de cette thèse nous pousse à orienter nos travaux vers l’aide à la personnalisation de parcours d’apprentissage. En particulier avec la définition des formations en blocs de compétences, la prise en compte du profil de l’apprenant, qu'il s’agisse de ses connaissances acquises aussi bien que de ses stratégies d’apprentissage, conduit à fabriquer une trajectoire d’apprentissage, et donc une sélection de blocs de formation, qui doit être personnalisée. La méthodologie que nous avons proposée constitue une brique pour fabriquer un tel écosystème.