La Chine et l’Inde dans les négociations internationales sur le climat : une analyse comparée à partir de facteurs environnementaux, énergétiques et économiques

par Yann Fontana

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Berthaud et de Laëtitia Guilhot.

Soutenue le 13-12-2019

à l'Université Grenoble Alpes (ComUE) , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche en économie de Grenoble (laboratoire) .

Le président du jury était Sandrine Mathy.

Le jury était composé de Julien Vercueil.

Les rapporteurs étaient Richard Balme, Jean-Paul Maréchal.


  • Résumé

    La Chine et l’Inde sont deux pays en développement qui possèdent une capacité d’influence significative sur les processus internationaux, en particulier celui mis en place pour gérer le problème d’action collective constitué par le changement climatique. Étant donnée cette capacité d’influence, cette thèse s’interroge sur la formation des positions de ces deux pays au sein des négociations internationales sur le combat contre le changement climatique. Elle examine pour cela des facteurs nationaux appartenant à trois types (environnementaux, énergétiques et économiques), afin d’établir lesquels apparaissent comme les plus déterminants dans l’évolution de ces positions, depuis la création de la CCNUCC en 1992 jusqu’à l’adoption de l’Accord de Paris en 2015. Cet examen est réalisé en mobilisant une approche comparative, inscrite dans un cadre général d’Economie Politique Internationale. Il permet de mettre en avant le caractère défensif des positions des deux pays jusqu’en 2009, avant qu’une divergence n’apparaisse, la Chine cherchant à adopter une forme de leadership directionnel. Par l’application d’un triangle d’incompatibilité des secteurs d’activité entre faible intensité carbone, gains de productivité sociale importants et création massive d’emplois, la thèse montre que ces évolutions apparaissent cohérentes avec une domination des facteurs économiques, notamment de l’absorption du surplus de travail agricole, dans la formation des positions de négociation. Ces facteurs économiques conditionnent le degré possible de prise en compte des facteurs environnementaux et énergétiques.

  • Titre traduit

    China and India in climate negotiations : a comparative analysis using environmental, energy and economic factors


  • Résumé

    China and India are two developing countries with the capacity to significantly affect international processes. This includes the process that manages the collective action problem posed by climate change. Given this capacity, this thesis studies the formation of Indian and Chinese positions in international climate negotiations. Three types of national factors (environmental, energy and economic) are considered, in order to determine which ones play the most decisive role in the evolution of these negotiating position, from the creation of UNFCCC in 1992 to the adoption of the Paris Agreement in 2015. This study is done using a comparative approach, within a broad International Political Economy analytical framework. It shows that both countries held defensive positions until 2009, after which a divergence can be observed, with China attempting to adopt a form of directional leadership. Using an incompatibility triangle of economic sectors between low carbon intensity, high social productivity gains and massive job creation, the thesis shows that the evolution of positions is coherent with a domination of economic factors, particularly the absorption of surplus labor, in the formation of negotiating positions. These economic factors determine how much environmental and energy factors can affect position formation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes. Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.