Thèse soutenue

Apprentissage statistique avec des formats de tenseurs basés sur des arbres : Application à la quantification d’incertitudes en vibroacoustique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Erwan Grelier
Direction : Anthony NouyMathilde Chevreuil
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mathématiques et leurs interactions
Date : Soutenance le 19/12/2019
Etablissement(s) : Ecole centrale de Nantes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Mathématiques et sciences et technologies de l'information et de la communication (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Mathématiques Jean Leray (Nantes)
Jury : Président / Présidente : Rémi Gribonval
Examinateurs / Examinatrices : Anthony Nouy, Mathilde Chevreuil, Rémi Gribonval, Reinhold Schneider, Clémentine Prieur, Stéphane Gaïffas, Cédric Leblond, Régis Lebrun
Rapporteurs / Rapporteuses : Reinhold Schneider, Clémentine Prieur

Résumé

FR  |  
EN

De nombreux problèmes nécessitent l’évaluation de modèles paramétrés complexes pour de nombreuses valeurs des paramètres, en particulier pour la quantification d’incertitudes. Quand le modèle est coûteux à évaluer, il est souvent approximé par un autre modèle, moins coûteux à évaluer. L’objectif de cette thèse est de développer des méthodes d’apprentissage statistique utilisant des classes de fonctions au format de tenseurs basés sur des arbres pour l’approximation de fonctions en haute dimension, pour l’apprentissage supervisé et non supervisé. Ces classes de fonctions, qui sont structurés par rangs et paramétrées par un réseau de tenseurs de faible ordre à structure d’arbre, peuvent être interprétées comme des réseaux de neurones profonds avec une architecture et des fonctions d’activation particulières. L’approximation est obtenue par minimisation du risque empirique sur l’ensemble des fonctions au format de tenseurs basés sur des arbres. Pour l’approximation de fonctions en haute dimension, ou quand peu d’information sur la fonction est disponible, la classe de fonctions doit être soigneusement choisie. Nous proposons des algorithmes d’apprentissage stables qui adaptent l’arbre et les rangs et sélectionnent le modèle en s’appuyant sur des estimateurs de validation croisée. De plus, certaines fonctions peuvent n’exhiber une structure de faible rang qu’après un changement de variables adapté. Dans de tels cas, nous proposons des algorithmes d’apprentissage adaptatifs avec des classes de fonctions combinant formats de tenseurs basés sur des arbres et changements de variables. Les algorithmes proposés sont appliqués à la quantification d’incertitudes en vibroacoustique. Cette thèse est incluse dans le Joint Laboratory of Marine Technology entre Naval Group, Centrale Nantes et l’Université de Nantes, et dans le projet Eval-PI.