Thèse soutenue

Transférabilité d'une modélisation-simulation multi-agents : le comportement inter-gares des voyageurs de la SNCF lors des échanges quai-train

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fatma Elleuch
Direction : Stéphane NatkinCharles Tijus
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 19/03/2019
Etablissement(s) : Paris, CNAM
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'études et de recherche en informatique et communications (Paris) - Laboratoire Le Lutin (Paris ; 2008-...)
Entreprise : SNCF Réseau - Spirops (Paris)
Jury : Président / Présidente : Safia Kedad Sidhoum
Examinateurs / Examinatrices : Stéphanie Paris Donnet, Corinne Talotte, Axel Buendia
Rapporteurs / Rapporteuses : Alain Lioret, Ludovic Le Bigot

Résumé

FR  |  
EN

Les travaux de cette thèse portent sur la définition et la validation d’une méthode de modélisation-simulation de foule permettant le transfert des principes et des mesures établis dans un contexte source d'observations vers des contextes cibles, non observables a priori. A partir de l'observation de comportements de piétons d’un contexte environnemental, social et urbain, nous inférons les règles et des motivations, rendant possible la modélisation et la simulation du comportement individuel de piétons dans ce contexte source, puis à évaluer la transférabilité du modèle dans un autre contexte cible. Nous appuyons nos travaux sur un cas réel. Il s’agit de la simulation du comportement des voyageurs entrants et sortants des trains dans une gare à fort trafic. Après une revue des théories, de modèles de simulation, nous retenons une approche basée sur la simulation microscopique d’agents sociaux, situés, basée sur les motivations. Nous argumentons le choix par le fait que, par rapport à une simulation de foule classique elle, a priori, l’avantage de favoriser la transférabilité. L’objectif de cette simulation est d’étudier, entre autres, les évolutions architecturales des stations permettant de raccourcir les temps d’arrêt des trains.