Niche écologique de l'alose pendant la reproduction : conséquences au niveau de la population dans un contexte de dérèglement climatique

par Alexis Paumier

Thèse de doctorat en Écologie évolutive, fonctionnelle et des communautés

Sous la direction de Patrick Lambert et de Hilaire Drouineau.


  • Résumé

    Cette thèse se place dans un contexte de dérèglement climatique (IPCC 2018) et de déclin généralisé des espèces de poissons. L'objectif de cette thèse était de définir le contrôle environnemental sur la reproduction de la grande alose. A l’aide de 4 études principales avec plusieurs outils de modélisation (l'indice de Manly, le modèle BRT, le modèle HoOS et le modèle flirtyShadBrain), nous avons étudié ce contrôle environnemental et évalué l’impact futur du dérèglement climatique.La première étape pour évaluer l'impact des changements d'habitat a été de tester l'influence des facteurs environnementaux sur la reproduction de l'alose (papier #1, papier #2 et le modèle flirtyShadBrain). Nous avons d'abord exploré l'influence de la température, puis nous avons testé plusieurs facteurs environnementaux sur la reproduction de l'alose. Concrètement, nous évaluons que l’alose est une espèce photopériodique. La durée du jour est peut-être la donnée saisonnière qui déclenche la migration, et la température et le débit sont utilisés pour les décisions à court terme (choix final de se reproduire avec les repères sociaux). Nous avons utilisé ces connaissances pour explorer l'impact potentiel du dérèglement climatique. Selon nos projections multifactorielles, il semblerait que les géniteurs de grande alose ne seront pas touchés par le futur réchauffement de la planète pour le scénario RCP 2.6, et que même dans le pire des scénarios (RCP 8.5), la favorabilité de l'habitat devrait même augmenter avec toutefois une période favorable plus précoce. Ainsi, le changement climatique n'apparaît pas comme une menace majeure pour cette espèce.

  • Titre traduit

    Ecological niche of allis shad during reproduction : consequences at the population level in a global warming context


  • Résumé

    This PhD takes place in a context of climate change (IPCC 2018) and a general decline in fish species. The objective of this PhD thesis was to define environmental control over the reproduction of the allis shad. Using 4 main studies with several modelling tools (Manly index, BRT model, HoOS model and flirtyShadBrain model), we studied this environmental control and assessed the future impact of climate change.The first step in assessing the impact of habitat changes was to test the influence of environmental factors on shad reproduction (paper #1, paper #2 and the flirtyShadBrain model). We first explored the influence of temperature, then tested several environmental factors on shad reproduction. In practice, we evaluate that the shad is a photoperiodic species. Day length may be the seasonal data that triggers migration, and temperature and flow are used for short-term decisions (final choice to reproduce with social benchmarks). We used this knowledge to explore the potential impact of climate change. According to our multifactorial projections, it would appear that allis shad spawners will not be affected by future global warming for the RCP 2.6 scenario, and that even in the worst case scenario (RCP 8.5), habitat favorability should even increase, although with an earlier favourable period. Thus, climate change does not appear to be a major threat to this species.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.