Heart failure in France : chronic heart failure therapeutic management and risk of cardiac decompensation in real-life setting

par Pauline Bosco-Lévy

Thèse de doctorat en Pharmaco-épidémiologie - Option pharmaco-épidémiologie, pharmaco-vigilance

Sous la direction de Nicholas D. Moore et de Sebastian Schneeweiss.

Soutenue le 13-12-2019

à Bordeaux , dans le cadre de École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Bordeaux) , en partenariat avec Bordeaux population Health (laboratoire) .

  • Titre traduit

    L’insuffisance cardiaque en France : étude de la prise en charge thérapeutique et du risque de décompensation en vie réelle


  • Résumé

    En France, environ un million de personnes seraient touchées par l’insuffisance cardiaque (IC) ; on recense près de 70 000 décès liés à l’IC, et plus de 150 000 hospitalisations et cela, malgré une prise en charge thérapeutique bien codifiée. Ces chiffres devraient s’accroitre dans les années futures du fait notamment du vieillissement de la population.L’objectif de ce travail était d’étudier l’utilisation des traitements pharmacologiques indiqués dans le traitement de l’IC (beta bloquant, inhibiteur de l’enzyme de conversion, anti-aldostérone, antagoniste des récepteurs à l’angiotensine II, diurétiques, digoxine, ivabradine) en situation réelle de soin, et d’identifier les facteurs cliniques ou pharmacologiques associés à la survenue d’un épisode de décompensation cardiaque.Un premier travail a permis de mesurer la fiabilité des bases de données médico-administratives françaises pour identifier des patients IC.Une deuxième étude a permis d’estimer que 17 à 37% de patients IC n’étaient exposés à aucun traitement de l’IC dans l’année suivant une première hospitalisation pour IC.Les troisième et quatrième parties de cette thèse ont mis en évidence qu’environ un quart des patients IC étaient réhospitalisés dans les 2 ans suivant une première hospitalisation. Les principaux facteurs cliniques prédictifs de cette réhospitalisation étaient l’âge, l’hypertension artérielle, la fibrillation auriculaire et le diabète. L’association retrouvée entre l’utilisation de fer bivalent et la réhospitalisation pour IC, souligne l’importance du risque lié à la présence d’une anémie ou d’une déficience en fer dans la survenue d’un épisode de décompensation cardiaque.Ces résultats permettent de reconsidérer la prise en charge thérapeutique chez les patients IC et mettent en avant la nécessité de renforcer la surveillance des patients les plus à risque de décompenser leur IC.


  • Résumé

    In France, around one million persons would be affected by heart failure (HF); there are nearly 70 000 deaths related to HF and more than 150 000 hospitalizations despite a well defined treatment management. These numbers should increase in the next years due in particular to the ageing of the population.The objective of this work was to study the use of the pharmacological treatments indicated in HF (beta-blocker, angiotensin-converting enzyme inhibitors, angiotensin receptor blockers, aldosterone antagonist, diuretics, digoxin, ivabradine) in real-world setting and to identify the clinical or pharmacological predictors associated with a new episode of cardiac decompensation.A first work has enabled to estimate the accuracy of French claims databases in identifying HF patients.A second study estimated that 17 to 37% HF patients were not exposed to any HF treatment in the year following an incident HF hospitalization.The third and fourth parts of this thesis showed that almost one forth of HF patients was rehospitalized within the 2 years following a first hospitalization. The main clinical predictors of rehospitalization were age, high blood pressure, atrial fibrillation and diabetes. The association found between bivalent iron use and HF rehospitalization underlines the importance of the risk related to anemia or iron deficiency in the occurrence of a cardiac exacerbation episode.These results allow to reconsider the treatment management of HF patients and highlight the need to reinforce the surveillance of patients with a highest risk of cardiac exacerbation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.