Application des théories de la complexité à la planification et à la gestion de l’espace des campus universitaires : l’exemple du campus bordelais (Talence-Pessac-Gradignan)

par Hocine Aliouane-Shaw

Thèse de doctorat en Aménagement de l'espace et urbanisme

Sous la direction de Claire Parin.

Soutenue le 20-11-2019

à Bordeaux 3 , dans le cadre de École doctorale Montaigne-Humanités (Pessac, Gironde) , en partenariat avec Passages (Pessac, Gironde ; Pau ; Talence, Gironde) (laboratoire) .

Le président du jury était Gilles Pinson.

Le jury était composé de Claire Parin, Laurence Feveile-Berger, Jac Fol, André Lortie, David Miet.

Les rapporteurs étaient Laurence Feveile-Berger, Jac Fol.


  • Résumé

    La révolution numérique bouleverse la pratique universitaire et impacte de manière significative l’organisation spatiale des institutions d’enseignement supérieur. Pourtant, le système de planification spatial de ces territoires d’innovation et de communication intense continue de se référer à des schémas directeurs qui ne permettent pas d’intégrer en temps réel, les changements en matière de pratique universitaire et de faire évoluer les structures physiques en conséquence. Se situant dans une perspective d’aménagement et de planification urbaine, la recherche interroge les outils qui régissent actuellement l’aménagement de l’espace universitaire dans le monde, en accordant une attention particulière aux tentatives d’actualiser les modes de gestion de l’espace qui s’appuient sur les avancées dans le domaine des sciences de la communication et de l’information et leur application à la gestion des systèmes complexes. La recherche se donne ainsi pour objet d’explorer en quoi une application des théories de la complexité à l’univers des campus permettrait d’adapter leur système de planification et de gestion à l’imprévisibilité des bouleversements en cours, tout en autorisant l’adaptation continue des structures physiques à ces évolutions. Après avoir explicité la genèse et la teneur des principales théories de la complexité dans le champ scientifique, la recherche explore leur application à la planification urbaine, à travers notamment le modèle de planification mis en place sur le campus d’Eugene en Oregon en 1974 par l’architecte Christopher Alexander. La compréhension de ce modèle singulier permet de mettre en perspective les outils et les méthodes de planification en vigueur sur les sites universitaires en France, et notamment sur le campus bordelais TPG. La recherche analyse ainsi les méthodes et outils d’aménagement déployés par les deux institutions universitaires afin d’intégrer (en temps réel ou décalé), les changements intervenant dans la pratique universitaire (modes d’apprentissage et de transmission des connaissances, recherche), tout en faisant évoluer les structures physiques du campus.

  • Titre traduit

    Applying complexity theories to the planning and management of university campus space : The example of the Bordeaux campus (Talence-Pessac-Gradignan)


  • Résumé

    The digital revolution is disrupting university practice and significantly impacting the spatial organization of higher education institutions. However, the spatial planning system of these territories of innovation and intense communication still continues to refer to master plans that do not allow changes in university practice to be integrated in real time and does not enable physical structures to evolve accordingly. Stemming from an urban planning and development perspective, this research questions the tools that currently govern the development of university space around the world, paying particular attention to attempts to update spatial management methods based on advances in the field of communication and information sciences and their application to the management of complex systems. The research thus aims to explore how an application of complexity theories to campus development would adapt the university’s planning and management system to the unpredictability of ongoing shifts, while allowing for the continuous adaptation of physical structures to these changes. After explaining the genesis and content of the main complexity theories in the scientific field, the research explores their application to urban planning, in particular through the planning model set up on the Eugene campus in Oregon in 1974 by architect Christopher Alexander. Understanding this unique model allows us to put into perspective the planning tools and methods in use at university sites in France, and in particular on the Bordeaux TPG campus. The research thus analyses the planning methods and tools used by the two university institutions in order to integrate (in real or delayed time) changes in university practice (learning and knowledge transmission methods, research), while adapting the physical structures of the campus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.