Thèse soutenue

Développement d'une modélisation à l'échelle cristalline d'un alliage de titane pour la simulation de l'usinage

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Houssemeddine Ben Boubaker
Direction : Fabrice GuérinGuenaël GermainYessine Ayed
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique des Solides, des Matériaux, des structures et des surfaces
Date : Soutenance le 18/10/2019
Etablissement(s) : Angers
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences de l'ingénierie et des systèmes (Centrale Nantes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Angevin de Recherche en Ingénierie des Systèmes / LARIS
Jury : Président / Présidente : Albert Tidu
Examinateurs / Examinatrices : Charles Mareau, Katia Mocellin
Rapporteurs / Rapporteuses : Moukrane Dehmas, Tarek Mabrouki

Résumé

FR  |  
EN

Les alliages de titane, notamment grâce à leur faible densité et leurs bonnes propriétés mécaniques, ont vu leur utilisation s'accroître ces dernières années. Cependant, du fait que ces matériaux sont réfractaires, leur mise en forme par usinage à sec est souvent difficile. Toutefois, il est difficile de comprendre les mécanismes induisant la mauvaise usinabilité des alliages de titane en se basant seulement sur des essais expérimentaux. Le recours à la modélisation numérique est une alternative efficace qui permet d'accéder à des grandeurs physiques locales et instantanées et de faciliter la compréhension des mécanismes de formation du copeau. La plupart des simulations numériques d'usinage s'appuient sur une modélisation où le matériau est considéré comme macroscopiquement homogène. Ces simulations permettent d'avoir une estimation globale des phénomènes mécaniques, thermiques et tribologiques engendrés par la coupe. Cependant, lorsque la taille des grains devient comparable par rapport au volume coupé, l’hypothèse d’homogénéité n’est plus valable. Le principal objectif de cette étude est la mise en place d'un modèle de comportement adapté à la modélisation de l'usinage de l'alliage de titane Ti17. À cause de son importante taille des grains, la prise en compte des hétérogénéités microstructurales constitue un élément essentiel de la démarche de modélisation qui s'appuie très largement sur le cadre de la plasticité cristalline. Une loi d'homogénéisation écrite à l'échelle locale permet de considérer la nature hétérogène du Ti17. Ainsi, une procédure d’identification des paramètres basée sur les courbes de comportement en traction, en compression et cisaillement est proposée. Si l’objectif de ce travail est la construction d’un modèle de comportement à l’échelle cristalline, il est néanmoins nécessaire de caractériser le comportement de l’alliage de titane Ti17. Il s’agit d’abord de caractériser le comportement viscoplastique de l’alliage Ti17 puis d’étudier les phénomènes d’endommagement. Finalement, le modèle est principalement utilisé afin de prévoir le rôle des paramètres de coupe et de la microstructure sur les mécanismes de formation du copeau.