Mg(BH4)2 : synthèse, nano-confinement et catalyse

par Damien Clémençon

Thèse de doctorat en Chimie des solides. Sciences des matériaux

Sous la direction de Raphaël Janot et de Jean-Noël Chotard.

Soutenue le 11-09-2019

à Amiens , dans le cadre de École doctorale Sciences, technologie et santé (Amiens) , en partenariat avec Laboratoire de réactivité et chimie des solides (Amiens) (laboratoire) .

Le président du jury était Umit Bilge Demirci.

Le jury était composé de Raphaël Janot, Jean-Noël Chotard, Laetitia Laversenne, Yaroslav Filinchuk, Dominique Larcher.

Les rapporteurs étaient Laetitia Laversenne, Yaroslav Filinchuk.


  • Résumé

    Les travaux de cette thèse s'inscrivent dans la thématique du stockage de l'hydrogène. Le borohydrure de magnésium Mg(BH4)2, un composé intéressant du fait de sa forte capacité gravimétrique en hydrogène (14.8 % massique), a été l'objet de cette étude. La littérature sur la décomposition de ce composé est en fait inconsistante et révèle de nombreuses incohérences. Différentes voies de synthèses de Mg(BH4)2 ont été étudiées lors de la thèse dans le but de produire le composé le plus pur possible et à moindre coût. Une méthode de métathèse en milieu liquide assistée par broyage mécanique a permis de produire le composé à partir de NaBH4 et MgCl2 avec un excellent rendement. Les propriétés de désorption d'hydrogène ont ensuite été améliorées par une double approche d'ajouts catalytiques et de nano-confinement. Des nanoparticules Ni-Pt cœur-coquille d'environ 1.9 nm de diamètre ont été utilisées comme catalyseurs. Celles-ci ont été dispersées dans un carbone possédant des mésopores de 4 nm de diamètre, préparé par réplique de silice SBA-15. Les résultats ont montré que l'effet combiné du nano-confinement et du catalyseur a permis de diminuer de plus de 100°C la température finale de décomposition de Mg(BH4)2 tout en obtenant des cinétiques de désorption d'hydrogène plus rapides

  • Titre traduit

    Mg(BH4)2 : synthesis, nanoconfinement et catalysis


  • Résumé

    This PhD thesis concerns the field of hydrogen storage and more specifically solid-sate hydrogen storage materials. Magnesium borohydride, Mg(BH4)2, is a compound of strong interest because of its high hydrogen gravimetric capacity (14.8 %) and was the subject of this study. The literature on the decomposition of this compound is actually very inconsistent and reveals numerous contradictions. Different synthesis routes of Mg(BH4)2 were studied during the thesis in order to produce the purest possible compound and at a lower cost. A mechanical milling-assisted metathesis reaction produced Mg(BH4)2 from NaBH4 and MgCl2 precursors with an excellent yield. The hydrogen desorption properties of Mg(BH4)2 were then improved by a dual approach of catalytic additions and nano-confinement into mesoporous carbons. Core-shell Ni-Pt nanoparticles of about 1.9 nm in diameter were used as catalysts. These particles were dispersed in a carbon having mesoporous channels of 4 nm in diameter prepared by hard templating of SBA-15 silica. The results showed that the combined effect of both nano-confinement and catalysis allows the final decomposition temperature of Mg(BH4)2 to be reduced by more than 100°C while obtaining faster hydrogen desorption kinetics


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.