Thèse soutenue

Calix et thiacalix-glycoclusters pseudopeptidiques ou porteurs de groupes acides hydroxamiques chélateurs du fer et/ou inhibiteurs de lectines type-C pour une thérapie antimultimicrobienne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Khouloud Chakroun
Direction : Mohammed BenazzaRym Abidi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie organique-Sucrochimie
Date : Soutenance le 15/11/2019
Etablissement(s) : Amiens en cotutelle avec Université de Carthage (Tunisie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences, technologie et santé (Amiens)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Glycochimie et des Agroressources d'Amiens
Jury : Président / Présidente : José Kovensky
Examinateurs / Examinatrices : Mohammed Benazza, Rym Abidi, Christophe Beloin, Thouraya Barhoumi-Slimi, Hatem Majdoub
Rapporteurs / Rapporteuses : Christophe Beloin, Thouraya Barhoumi-Slimi

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Les infections microbiennes sont à l'origine d'un danger sanitaire majeur et permanent pour les personnes immunodéprimées et des personnes atteintes de désordres génétiques. La thérapie traditionnelle utilise des molécules aux actions intracellulaires derrière l'apparition du phénomène de résistance. Un défi thérapeutique alternatif est l'inhibition des processus biologiques exogènes pour éradiquer les infections sans développer de résistance. Les nutriments essentiels tels que le fer et l'adhésion de l'agent pathogène aux cellules hôtes, sont deux processus pertinents à éradiquer. Pseudomonas aeruginosa, un pathogène opportuniste mortel chez les patients atteints de la Mucoviscidose, doit principalement sa résistance aux antibiotiques, au biofilm dont la formation est contrôlée à la fois par le fer et par les adhésines. Nous avons conçu des glycoclusters multivalents porteurs de groupes acides hydroxamiques pour le piégeage du fer afin d'empêcher son absorption par la bactérie et des inhibiteurs des lectines afin d'éradiquer la formation du biofilm. Nous n'avons observé aucune absorption des complexes [Ligands/Fer] par P. aerugnosa mais fait surprenant, tous les glycoclusters ont fortement inhibé le biofilm indépendamment de la nature du sucre. Nous avons également montré que les mêmes glycoclusters sont d'excellent inhibiteurs des infections à Ebola et au HCMV (Cytomégalovirus humain), via l'inhibition de la DC-SIGN, une C-lectine des cellules dendritiques du système immunitaire inné souvent détournée par des virus. Par conséquent nous revendiquons dans ce travail la mise au point de Hits anti-multimicrobiens pour éradiquer des infections et de coinfections graves