Potentiel thérapeutique des cellules souches de la cavité nasale pour le traitement des fentes labio-palatines

par Lucile Fievet

Thèse de doctorat en Biologie du développement

Sous la direction de Nathalie Capon-Degardin et de François Féron.


  • Résumé

    La thérapie cellulaire apparaît comme une alternative attrayante pour traiter les défauts osseux. Certaines équipes chirurgicales pratiquent déjà un rapprochement des tissus avec le périoste et l’interposition d’un lambeau muqueux nasal permettant de fermer le versant vestibulaire de la gencive, en prolongeant la plastie vestibulaire sur la crête gingivale. Ils ont constaté des défauts osseux moins importants et même, chez certains patients, un comblement du défaut osseux sans apport d’os complémentaire. Notre cohorte porteuse de fentes comprend des sujets d’étude opportuns car ils ne sont pas porteurs de polypathologies, ne sont pas polymédicamentés et n’ont pas de comportement addictif pouvant fausser les résultats des greffes. Dans ce contexte, les cellules souches mésenchymateuses nasales représentent une alternative intéressante car elles sont facilement accessibles chez des enfants opérés sous anesthésie générale de façon itérative. Nous pensons pouvoir démontrer la capacité de remodelage osseux chez des patients bien portants, sans tare associée, après greffe autologue de cellules ecto-mésenchymateuses de la cavité nasale. Pour cela, nous souhaitons récupérer des cellules de la muqueuse olfactive chez 5 patients porteur de fentes labio-maxillo-palatine, afin d’évaluer leur potentiel en thérapie cellulaire pour la régénération osseuse. Nous allons donc caractériser cette population cellulaire, étudier la possibilité de conservation de ces cellules souches nasales dans un but thérapeutique et vérifier l’absence d’altération de leur capacité ostéogénique. Ceci est une étape indispensable avant d’envisager un essai clinique de thérapie cellulaire.

  • Titre traduit

    Therapeutic potential of stem cells of the nasal cavity for the treatment of clefts palate


  • Résumé

    Cell therapy appears to be an attractive alternative for treating bone defects. Some surgical teams are already practicing a tissue filling with the periosteum and the interposition of a nasal mucosal flap to close the vestibular side of the gingiva, extending the vestibular plasty on the gingival crest. They found less important bone defects in some patients, a filling of the bone defect without adding additional bone. However, it remains a surgical intuition, based on findings during the evolution of the surgical technique. Our cohort includes young patients that do not carry polypathologies, are not polymedicated and have no addictive behavior that could potentially affect the results. In this context, nasal mesenchymal stem cells represent an attractive alternative because they are readily available in children undergoing general anesthesia iteratively. Here, we want to demonstrate the potential of autologous ecto-mesenchymal stem cells of the nasal cavity in the bone regeneration. To do that, we will collect nasal mesenchymental stem cells in 5 young patients with cleft in view to study their potential for bone regeneration. We will characterise this cell population, we will study parameters of conservation before their therapeutical use and their subsequent osteogenic properties. This is a crucial step before an eventual cell therapy clinical trial.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.