Thèse soutenue

Facteurs de risque et de protection impliqués dans la détresse psychologique, l'état de stress post-traumatique et la résilience des adultes ayant été victimes d'inceste dans l'enfance

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie-Anaïs Roques
Direction : Évelyne Bouteyre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 08/11/2019
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de psychologie clinique, de psychopathologie et de psychanalyse (Aix-En-Provence ; 2002-...)
Jury : Président / Présidente : Didier Drieu
Examinateurs / Examinatrices : Amira Karray
Rapporteurs / Rapporteuses : Daniel Derivois, Colette Jourdan

Résumé

FR  |  
EN

Une grande partie des recherches menées auprès des sujets victimes d’inceste a été consacrée à l’identification et à la description des conséquences délétères consécutives à un tel abus sexuel. Les résultats des recherches sur le psycho-traumatisme soulignent la diversité des réponses adaptatives et non-adaptatives développées par les sujets. Cette grande variabilité interroge le clinicien sur les facteurs modulant le développement de symptômes négatifs ou favorisant un processus résilient. Dans ce contexte, l’identification des caractéristiques et des spécificités du fonctionnement psychique des personnes victimes d’inceste constitue le premier objectif de cette recherche exploratoire. Le second objectif vise à identifier les facteurs de protection et de risque en lien avec la détresse psychologique, la symptomatologie de stress post-traumatique et la résilience des victimes d’inceste dans l’enfance. Enfin, à partir de ces facteurs, notre recherche propose deux modélisations du fonctionnement psychologique des victimes d’inceste. 107 participants adultes ayant vécu un inceste ont répondu à des questionnaires validés. 10 participants ont participé à un entretien semi-directif. Nos résultats mettent en évidence la souffrance psychologique dans laquelle se trouvent les sujets victimes d’inceste dans l’enfance. Trois catégories de facteurs ont été identifiées, ces derniers pouvant agir soit comme facteurs de protection soit comme facteurs de risque. Notre recherche exploratoire soulève la complexité des facteurs impliqués dans le fonctionnement psychologique des victimes et insiste sur l’importance des ressources individuelles, contextuelles et sociales des sujets.