Physique et modélisation du comportement des feux de forêts

par Nicolas Frangieh

Thèse de doctorat en Sciences pour l'ingénieur. Mécanique des fluides

Sous la direction de Dominique Morvan.

Le président du jury était Olivier Vauquelin.

Le jury était composé de Thierry Marcelli, Laurence Pietri, Gilbert Accary, Sofiane Meradji.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Rossi, Jean-Luc Dupuy.


  • Résumé

    Ce travail de recherche est dédié à l’étude numérique du comportement des feux se propageant librement à travers un couvert végétal homogène (depuis l’ignition jusqu’à la propagation), à l'aide du modèle "FireStar3D". Différentes configurations sont abordées dans cette thèse : les feux de litière réalisés à l’échelle du laboratoire en milieu confiné (dans le tunnel à feu du laboratoire de Missoula), et à plus grande échelle, les feux de prairie où deux types de ligne d’allumage ont été considérés (ligne de longueur finie et quasi-infinie). Les simulations ont été réalisées à l'aide de deux modèles de turbulence : le modèle k- des équations de transport moyennées (approche RANS) et la simulation numérique des grandes structures (LES). La comparaison avec les données expérimentales concerne principalement la vitesse de propagation du feu, l'intensité du feu, la fréquence des fluctuations des flammes et la longueur d'onde caractérisant la structuration en crête et en creux du front de flammes dans la direction transversale. Les résultats numériques ont mis en évidence la compétition entre les forces de flottaison et les forces d'inertie du vent dans la détermination du comportement du feu, ainsi que la similarité dynamique du front de flammes (intensité et structuration 3D) à petite et grande échelles. Cette thèse a été également menée dans le cadre du développement et de la validation du modèle "FireStar3D"

  • Titre traduit

    Physics and modeling of wildfires behavior


  • Résumé

    This research work aims to numerically study the behavior of a fire front propagating through a homogeneous solid-fuel layer, using "FireStar3D" model. Laboratory fire experiments have been reproduced numerically and grassland fires have been simulated with finite and quasi-infinite firelines. The simulations were carried out using both Reynolds-averaged Navier–Stokes equations approach (RANS) and Large Eddy Simulation approach (LES). The comparison with the experimental data concerned mainly the Rate of Spread (ROS) of fire, the fireline intensity, the frequency of flames fluctuation, and the wavelength characterizing the crest-and-trough structure of the fire front along the transverse direction. The numerical results highlighted the competition between buoyancy forces and the wind inertial forces in governing the fire behavior, as well as the similarity of fire-front dynamics (intensity and 3D structuration) at small and large scales.This research work was also carried out in the context of developing and validating "FireStar3D" model. The level of details in the physical modeling, the properties of the used numerical method, and the good agreement obtained with the experimental and numerical data reported in the literature, all-together place "FireStar3D" in a good position at an international level among other numerical tools used to study the behavior of wildfires

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.