Le traitement des relatives dans les langues : une approche comparative et multifactotielle

par Céline Pozniak

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Linguistique théorique, formelle et automatique

Sous la direction de Barbara Hemforth.

Soutenue le 17-05-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 1992-2019) , en partenariat avec Laboratoire de linguistique formelle (Paris) (laboratoire) et de Université Paris Diderot - Paris 7 (1970-2019) (établissement de préparation) .

Le président du jury était Anne Abeillé.

Le jury était composé de Barbara Hemforth, Anne Abeillé, Pia Knoeferle, Saveria Colonna, John T. Hale, Christoph Scheepers, Caterina Donati.

Les rapporteurs étaient Pia Knoeferle, Saveria Colonna.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les différents facteurs impliqués dans le traitement des relatives, notamment le traitement des relatives sujet et objet ainsi que celui de l’attachement des relatives sujet. En prenant appui sur les approches multifactorielles, (Trueswell et Tanenhaus, 1994 ; Spivey et Tanenhaus, 1998), j’insiste sur l’insuffisance de l’approche monofactorielle souvent adoptée dans l’analyse du traitement des relatives, et je mets en avant le rôle des propriétés fines des langues. Je propose alors dans cette thèse de dépasser les notions de langue avec un avantage pour la relative sujet ou objet, ou avec une préférence avec attachement haut ou bas.Je présente d’abord les ressemblances et différences des propriétés des relatives dans les quatre langues étudiées : l’anglais, le cantonais, le français et le mandarin. Cette description permet de mieux appréhender leur rôle dans le traitement, notamment pour comprendre les différences constatées dans les expériences entre les langues.Je me concentre ensuite dans les deux Parties suivantes sur l’interaction entre des facteurs principalement syntaxiques, cognitifs et grammaticaux en jeu dans le traitement des relatives, avec des expériences de jugements d’acceptabilité et de mouvements oculaires avec le paradigme monde visuel (relatives sujet et objet dans les quatre langues étudiées, et attachement en anglais et en français). Je poursuis par une réflexion sur l’approche multifactorielle en tenant compte des facteurs liés aux domaines sémantique et pragmatique. Pour cela, j’observe le traitement des relatives sujet et objet en français et en anglais dans une étude de corpus, des expériences de jugements d’acceptabilité, de lecture par autoprésentation segmentée, et de mouvements oculaires en lecture. Enfin, pour élargir les facteurs en jeu dans le traitement des relatives au-delà du domaine linguistique, je montre l’influence d’un domaine non linguistique (amorçage mathématique) sur le domaine linguistique (attachement) en français avec des expériences de choix restreints, et de mouvements oculaires avec le paradigme monde visuel.

  • Titre traduit

    Crosslinguistic relative clause processing : a multifactorial and comparative approach


  • Résumé

    The present dissertation focuses on the factors implied in relative clause processing, mainly subject/object relative clauses and relative clause attachment. Based on previous multifactorial approaches (Trueswell et Tanenhaus, 1994; Spivey et Tanenhaus, 1998), I show that the usual monofactorial way of thinking about processing is inadequate and that fine-grained language properties should also be taken into account. I propose to go beyond the notion of subject/object languages or high/low attachment languages. I present the relative clause properties in four languages (English, Mandarin, Cantonese and French). This description is necessary to grasp their influence in processing, especially the differences observed across languages in experiments. Based on the linguistic description, I look at the interaction between cognitive, syntactic and grammatical factors in relative clause processing. I present acceptability judgment tasks and visual world eye-tracking experiments in order to analyse subject/object relatives in the four languages, and relative clause attachment in English and French. In line with the multifactorial approach, I analyse the influence of semantics and pragmatics in relative clause processing, especially in French and English. For that, I show a corpus study, acceptability judgment and self-paced reading tasks and eye-tracking while reading experiments. Finally, to broaden the perspective beyond the linguistic domain, I show the influence of other non-linguistic factors on relative clause processing, by presenting visual world eye-tracking and forced choice experiments about the influence of mathematical priming on relative clause attachment in French.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.