Thèse soutenue

Conception universelle pour une signalétique intituive et accessible à tous

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Andréa Boisadan
Direction : Stéphanie Buisine
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ergonomie
Date : Soutenance le 15/11/2018
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine ; 1996-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Jury : Président / Présidente : Valérie Gyselinck
Examinateurs / Examinatrices : Stéphanie Buisine, Valérie Gyselinck, Jean-Claude Sagot, Guillaume Thomann, Philippe Moreau, Yasmine Boumenir, Gérard Uzan
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Claude Sagot, Guillaume Thomann

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a été réalisée dans le cadre d'un contrat CIFRE au sein de la société Tactile Studio, agence de design spécialisée dans la conception de plans d'orientation et stations pédagogiques pour les musées et les établissements recevant du public (ERP). L'entreprise développe depuis ses origines une approche de conception universelle, de sorte à proposer des produits accessibles à tous, et en particulier aux publics atteints de déficience visuelle. L'objectif de la thèse est d'une part, d'apporter une validation scientifique à ces pratiques et d'autre part, de capitaliser sur les connaissances et savoir-faire de l'équipe. L'analyse de la littérature et des produits du marché amène à un triple constat : 1) la conception universelle est parfois perçue comme difficile d'application, voire utopique ; 2) les industriels se la représentent comme centrée uniquement sur les personnes en situation de handicap et donc potentiellement non rentable ; 3) bien que la littérature avance que les produits universels augmentent aussi la performance des publics valides, cela n'a pas été démontré. Pour contribuer à démonter l'applicabilité de la conception universelle et sa capacité à apporter des bénéfices pour le grand public en termes d'intuitivité, de performance et d'expérience utilisateur, nous avons formalisé un modèle théorique d'innovation appelé « l'utilisateur extraordinaire » et mené trois expérimentations appliquées aux produits de Tactile Studio. La première expérimentation a porté sur le plan d'orientation du Musée de l'Homme à Paris, conçu initialement pour répondre aux besoins des personnes non- et malvoyantes. Afin d'analyser l'impact de ce plan 3D sur la construction de la représentation mentale de l'espace pour les visiteurs du musée, nous avons comparé son utilisation avec un plan d'orientation 2D classique. 41 visiteurs valides ont participé. Les résultats montrent que la mémorisation des détails est meilleure en 2D mais que l'identification d'itinéraires et la représentation des espaces sont meilleures avec le plan 3D. La seconde expérimentation est constituée d'une série d'études ayant impliqué en tout 427 participants (adultes et enfants, avec et sans déficience visuelle), afin de concevoir une gamme de pictogrammes visuotactiles universels. La démarche s'est appuyée sur : 1) l'évaluation, auprès d'adultes et d'enfants sans déficience visuelle, d'une base de pictogrammes conçus pour les personnes aveugles ; 2) une étude complémentaire sur l'influence de la couleur sur l'interprétation de certains pictogrammes visuels et 3) des ateliers de créativité avec des adultes sans déficience visuelle, des enfants sans déficience visuelle et des adultes non- et malvoyants. La dernière expérimentation a porté sur la conception et validation d'un outil de mesure de l'intuitivité, dimension fondamentale en conception universelle. L'utilisation d'une échelle existante (INTUI) appliquée à nos produits (ex : plan d'orientation de La Villette), s'est avérée inadaptée, en particulier pour les enfants. Nous avons reconçu l'outil pour qu'il soit adapté aux capacités d'enfants de 6 ans puis nous l'avons évalué auprès de 30 enfants et 28 adultes avec des produits numériques et non numériques. L'ensemble des travaux a abouti à des contributions de différents ordres : une contribution scientifique avec la formalisation d'un modèle théorique, des contributions méthodologiques avec des démarches et des outils pour la mise en oeuvre de la conception universelle et des contributions pratiques avec la participation à de nombreux projets de conception de produits universels et la rédaction d'un Livre Blanc sur la conception de plans d'orientation pour tous.