Thèse soutenue

La traduction à l’épreuve de l’imitation. Traduction, pastiche, pensées de la ressemblance en France et en Italie aux XIXe et XXe siècles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Paolo Bellomo
Direction : Tiphaine SamoyaultCéline Frigau Manning
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature générale et comparée
Date : Soutenance le 24/04/2018
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Littérature française et comparée (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris)
établissement de préparation : Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris ; 1970-....)
Jury : Président / Présidente : Alexis Nuselovici
Examinateurs / Examinatrices : Tiphaine Samoyault, Céline Frigau Manning, Alexis Nuselovici, Isabelle Poulin, Jean-Claude Zancarini
Rapporteurs / Rapporteuses : Isabelle Poulin, Jean-Claude Zancarini

Résumé

FR  |  
EN

À partir de l’analyse des discours sur la traduction et le pastiche aux XIXe et XXe siècles, la thèse trace l’archéologie des pensées de la traduction en France et en Italie, souligne la différence radicale de deux territoires pourtant si proches. En articulant les histoires politiques et linguistiques de ces deux pays, ce travail vise à montrer comment l’imaginaire et le sentiment que les cultures française et italienne ont eu de leurs propres langues ont structuré des perceptions foncièrement autres de l’à traduire.La réflexion part d’une lecture de ce que Foucault appelle la « structure parlée du perçu », c’est-à-dire l’ensemble des discours traductifs et imitatifs susceptibles de faire apparaître, par la verbalisation, la perception des ressemblances entre textes premiers et textes seconds. Dans ce travail, la pensée de la traduction est donc moins une pensée produite consciemment par des individus que la pensée appartenant aux discours eux-mêmes et ne pouvant apparaître que dans