Thèse soutenue

Analogie et saisie discursive de l'expérience sonore : du sensible à l'intelligible

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dominique Pinard
Direction : Philippe MonneretMichel Erman
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 08/12/2018
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon ; Besançon ; 2017-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC) (Dijon)
établissement de préparation : Université de Bourgogne (1970-....)
Jury : Président / Présidente : Emmanuel Sander
Examinateurs / Examinatrices : Philippe Monneret, Michel Erman, Emmanuel Sander, Thierry Ponchon, Pauline Nadrigny
Rapporteurs / Rapporteuses : Thierry Ponchon

Résumé

FR  |  
EN

Comme toute expérience humaine, la relation au sonore appelle le langage, qui contribue à l‟inscrire dans la vie des individus et des communautés. Récurrente cependant chez les locuteurs, l‟expression d‟une difficulté particulière à parler des phénomènes acoustiques doit-elle être attribuée à l‟irréductibilité essentielle du perçu au dire, à d‟éventuelles lacunes de la langue dans la saisie de l‟expérience auditive, ou encore à la spécificité d‟une situation dans laquelle le discours, attaché au sonore par le double lien du signans et du signatum, réactive à sa source le procès sémiotique ? Mettant en évidence le fait que parler des sons est toujours parler de notre relation aux phénomènes acoustiques, l‟étude, basée sur une analyse de corpus, s‟intéresse à la façon dont le discours témoigne - et participe - de l‟inscription de l‟expérience sonore au coeur de l‟être au monde. Utilisant les ressources de l‟approche cognitive de l‟analogie (Hofstadter, Sander, 2013), elle s‟attache aux relations unissant, du sonore au musical, les processus de catégorisation auditive aux diverses modalités de saisie discursive du perçu. Si, comme en témoigne l‟analyse, ce sont bien les mêmes analogies qui participent de la relation aux phénomènes auditifs et de l‟usage signifiant du sonore en langue, le discours sur le son permet-il de mieux comprendre les enjeux du lien originaire unissant, dans et par l‟expérience acoustique, l‟exploration du sensible à l‟engagement de l‟aventure du sens?