Thèse soutenue

Relation entre les marchés financiers et la politique budgétaire dans les économies émergentes asiatiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Duy Tung Bui
Direction : Xavier BradleyMatthieu Llorca
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance le 05/12/2018
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Droit, Gestion, Economie et Politique (Dijon ; Besançon ; 2017-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'économie de Dijon (LEDi) (Dijon)
établissement de préparation : Université de Bourgogne (1970-....)
Jury : Président / Présidente : Catherine Refait
Examinateurs / Examinatrices : Xavier Bradley, Matthieu Llorca, Jérôme Héricourt, Gilles Dufrénot, Duc Khuong Nguyen
Rapporteurs / Rapporteuses : Jérôme Héricourt, Gilles Dufrénot

Résumé

FR  |  
EN

La politique budgétaire procyclique a suscité de nombreuses inquiétudes dans les économies émergentes en raison de ses conséquences négatives sur l’activité économique (ralentissement de la croissance, chômage). Ce travail prolonge ces débats à travers une nouvelle perspective puisque nous examinons les relations bidirectionnelles entre la politique budgétaire et les marchés boursiers sur un panel de 22 économies émergentes de la région Asie-Pacifique au cours de la période 1990 à 2015. Nous estimons tout d’abord une variété de modèles VAR en panel. Les résultats empiriques montrent que les politiques budgétaires dans ces pays ont tendance à être procycliques pour répondre aux rendements des marchés boursiers. Le comportement procyclique se retrouve à la fois dans les dépenses et les recettes publiques. D’autre part, une tentative de consolidation budgétaire dans ces pays a un effet positif sur les cours des actions. Cette étude examine également l’effet non linéaire de la politique budgétaire (mesurée par la dette publique domestique) sur le niveau de développement financier dans la région Asie-Pacifique. Les gouvernements des pays émergents se caractérisent par un degré institutionnel financier moins développé ainsi qu’une forte présence puisqu’ils intervienne sur le marché de la dette domestique. Cette étude montre enfin qu’un meilleur degré des institutions financières aide à discipliner les gouvernements. Les résultats suggèrent un effet négatif de la dette publique sur le développement financier, mais seulement pour un faible niveau de liberté et d’intégration financière. Une liberté et une intégration financière plus élevée réduiraient l’effet d’éviction de la dette publique domestique.