Thèse soutenue

Régulation de l'activité protéolytique des cathepsines à cystéine S et K par des inactivateurs/inhibiteurs chimiques et pseudopeptidiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mylène Wartenberg
Direction : Gilles Lalmanach
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la vie et de la santé
Date : Soutenance le 13/12/2018
Etablissement(s) : Tours
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Santé, Sciences Biologiques et Chimie du Vivant (Centre-Val de Loire ; 2012-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre d'Etudes des Pathologies Respiratoires (Tours)
Jury : Président / Présidente : Patrick Vourc'h
Examinateurs / Examinatrices : Sylvain Marchand-Adam, Janos Sapi
Rapporteurs / Rapporteuses : Sophie Lanone, Fernando Rodrigues-Lima

Résumé

FR  |  
EN

La cathepsine (Cat) S est une protéase ciblée pour le développement de médicaments utilisés dans les maladies auto-immunes ou la douleur neuropathique. Elle joue également un rôle clé durant l’emphysème compte tenu de ses propriétés élastinolytiques. La Cat K, qui est une collagénase impliquée dans la résorption osseuse, représente une cible pertinente dans le traitement de l’ostéoporose et des métastases osseuses. De plus ces deux protéases sont des protagonistes majeurs du remodelage matriciel et l’homéostasie pulmonaire. Lors de la BPCO, la dégradation tissulaire bronchique est associée à une réaction inflammatoire qui s’accompagne d’un stress oxydatif et d’un déséquilibre de la balance protéases/antiprotéases. L'exposition à la fumée de cigarette constitue le principal facteur de risque dans la BPCO. Malgré la présence d'une cystéine nucléophile (Cys25) dans son site actif, nous avons constaté que la Cat S conserve partiellement son activité enzymatique après exposition à la fumée de cigarette. Ainsi, nous avons exploré les mécanismes soutenant la stabilité de la Cat S, en présence d’oxydants majeurs de la fumée de cigarette : peroxyde d’hydrogène, formaldéhyde, acroléine et peroxynitrite. Par ailleurs, dans le but de réguler l'activité des cathepsines à cystéine K et S, nous avons développé des inhibiteurs pseudopeptidiques de nouvelle génération dérivés de séquences substrats des cathepsines S et K ainsi que des dérivés triazines.