Thèse soutenue

Les paysages culturels de l’élevage de rennes en Scandinavie face au changement global : une approche multi-scalaire (Laponie suédoise, Sud norvégien)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Romain Courault
Direction : Marianne Cohen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Hommes, espaces, temps, ressources, environnement
Date : Soutenance le 05/12/2018
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Espaces, nature et culture (Paris)
Jury : Président / Présidente : Robert B. Weladji
Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Alexandre, Céline Clauzel, Daniel Joly, Alexandra Lavrillier

Résumé

FR  |  
EN

Les régions subarctiques font face aux effets interconnectés et pluri-scalaires du changement global (amplification des extrêmes bioclimatiques et intensification dans l’utilisation des sols). Le renne, Rangifer tarandus est un grand herbivore qui migre annuellement sur de grands espaces pour ses besoins biologiques. L’ongulé cristallise de nombreux enjeux paysagers pour les pastoralismes saamis. Plusieurs populations de rennes seront étudiées dans un suivi multi-scalaire. Nous évaluons les effets directs du changement global (fragmentation paysagère et changements climatiques) sur les paysages culturels de Scandinavie en lien avec la démographie des rennes. Par la suite, la descente en échelle géographique nous permet de caractériser via satellite et relevés floristiques les effets du changement global sur les paysages végétaux de la communauté montagnarde d’éleveurs Gabna, dans le nord de la Suède. Nous étudions ensuite les comportements migratoires des rennes sauvages norvégiens, pour appréhender les liens entre variabilité bioclimatique et écologie spatiale de l’herbivore. Les résultats principaux rejoignent ceux de la littérature scientifique, appliqués aux espaces étudiés : régionalement, changement des climats et pertes significatives en pâturages ; localement, boréalisation et embroussaillement des paysages migratoires. Les liens forts entre une partie des effets cumulés du changement global et la biogéographie scandinave de Rangifer tarandus sont ainsi discutés. L’approche paysagère dans les problématiques environnementales complexes (revendication territoriale) a révélé l’importance de l’éthique dans le dialogue science/minorités.