Thèse soutenue

Les différences culturelles dans l'usage de Facebook entre les Etats-Unis et la France

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Genavee Brown
Direction : Nicolas Michinov
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie sociale
Date : Soutenance le 05/06/2018
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : Éducation, Cognition, Langages, Interactions, Santé (ECLIS) (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Laboratoire de Psychologie : Cognition, Comportement, Communication
Jury : Président / Présidente : Vera Hoorens
Rapporteurs / Rapporteuses : Maja Becker, Peggy Chekroun

Résumé

FR  |  
EN

Le but de cette thèse était d'étudier les différences entre la France et les Etats-Unis (E.U.) dans l'usage de Facebook et notamment la manière par laquelle les étudiants dans chaque pays adaptent leurs usages aux valeurs culturelles. Les recherches sont organisées en deux axes composés de deux études. Le premier axe cherche à mettre en évidence les différences dans l'usage de Facebook entre la France et les E.U. concernant la composition du réseau, les styles de communication (public vs. privé) et le capital social (CS). Les résultats ont montré que, comparativement aux français, les américains ont des réseaux plus étendus et hétérogènes, utilisent la communication davantage publique et accumulent du CS à partir de liens distants autant que des liens proches. Le deuxième axe vise à examiner l'usage spécifique à chaque pays. Premièrement, la prévalence des « liens dormants », les personnes avec lesquelles on ne communique jamais, et leur influence sur le CS a été examinée aux E.U. Il apparaît que les réseaux des américains se composent de 40% de « liens dormants » et sont associés à moins de CS. Deuxièmement, une étude a examiné si la tendance des français à utiliser Facebook, surtout avec leurs proches, pouvait aider les étudiants à s'adapter socialement à l'université. Il a été trouvé que la communication à partir de Facebook avec un nouvel ami au début du semestre était associée positivement à l'adaptation sociale quelques mois plus tard. Les résultats ont été discutés à partir des styles d'usage de Facebook qui sont adaptés à différents contextes culturels pour, finalement, souligner des limites des études réalisées et délimiter quelques perspectives de recherches.