Thèse soutenue

Acceptabilité, acceptation et expérience utilisateur : évaluation et modélisation des facteurs d’adoption des produits technologiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nicolas Pierre Yves Martin
Direction : Éric Jamet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 26/03/2018
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : Éducation, Cognition, Langages, Interactions, Santé (ECLIS) (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : COMUE : Université Bretagne Loire (2016-2019)
Laboratoire : Laboratoire de Psychologie : Cognition- Comportement- Communication / LP3C - EA1285
Jury : Président / Présidente : Aline Chevalier
Rapporteurs / Rapporteuses : Ludovic Le Bigot, André Tricot

Résumé

FR  |  
EN

La compréhension des dimensions centrales dans l’évaluation et l’adoption d’un produit technologique par les utilisateurs est un domaine de recherche en pleine expansion (Yeh & Teng, 2012). Les principaux précédents travaux ont été construits autour trois théories : l’acceptabilité/l’acceptation (i.e., variables à l’origine de l’adoption ; Dubois & Bobillier-Chaumon, 2010), l’expérience utilisateur (i.e., qualités fonctionnelles et non fonctionnelles influençant l’expérience avec un produit ; Hassenzahl, 2004) et les variables affectivo-motivationnelles (i.e., dimensions rattachées au fonctionnement humain influençant le jugement et le comportement). Cependant, à notre connaissance, aucune approche unifiée n’a étéproposée. Ainsi, l’objectif de cette thèse était de créer un nouvel outil de mesure en mettant en lien ces travaux théoriques. Pour ce faire, plusieurs études ont été conduites aux diverses temporalités du jugement utilisateur. Les résultats ont, tout d’abord, mis en avant des qualités psychométriques satisfaisantes pour l’outil de mesure proposé. De plus, les modélisations statistiques ont montré un effet majeur de l’utilité perçue à travers les temps d’évaluation. Les autres variables empruntées à ces divers champs théoriques ont des effets différents en fonction de la temporalité du jugement. Enfin, des travaux ont été conduits pour offrir des échelles à items uniques, limitant les problèmes de modélisationclassique des échelles courtes, afin de faciliter les futures expérimentations.