Marqueurs périphériques de l'inflammation et déclin cognitif au cours de la maladie d'Alzheimer

par Adrien Julian

Thèse de doctorat en Aspects Moléculaires et Cellulaires de la Biologie

Sous la direction de Marc Paccalin et de Agnès Rioux Bilan.

Le président du jury était Jean-Philippe Neau.

Le jury était composé de Marc Paccalin, Jean-Claude Lecron, Stéphane Epelbaum.

Les rapporteurs étaient Vincent Camus, Bertrand Fougère.


  • Résumé

    Il existe une composante inflammatoire dans la maladie d’Alzheimer (MA), dont le lien avec le déclin cognitif n’est pas scientifiquement démontré. Dans une cohorte de patients MA (MMSE entre 16 et 25), nous avons analysé la relation longitudinale entre les médiateurs de l’inflammation et le statut cognitif. L’objectif principal était d’évaluer la valeur pronostique des taux plasmatiques d’IL 1β, IL-6, TNFα et RANTES sur le déclin cognitif à deux ans dans une étude multicentrique. Nos objectifs secondaires étaient de rechercher un lien entre ces marqueurs, et le statut cognitif au diagnostic, et après six mois et un an de suivi. Nous avons également recherché la valeur pronostique de la protéine kinase PKR sur le déclin cognitif dans une étude ancillaire monocentrique.Au final, 109 patients ont été inclus et 72 patients (âge moyen: 79,4 ± 6,8 ans, score MMSE moyen: 21,2 ± 2,7) ont été évalués à deux ans. Aucune corrélation entre les concentrations plasmatiques des marqueurs inflammatoires et le statut cognitif au diagnostic et après deux ans d’évolution n’a été retrouvée. De plus, il n’a pas non plus été mis en évidence de corrélation entre ces marqueurs inflammatoires plasmatiques ou dans les cellules mononucléées sanguines (PBMCS) et le statut cognitif. En revanche, l’étude impliquant PKR a mis en évidence des corrélations entre les taux de PKR et son activation avec le déclin cognitif.Nos résultats n’ont pas montré de lien entre les marqueurs inflammatoires étudiés et la cognition au cours de la MA. Cependant, nous avons montré un lien entre l’activation de PKR dans les PBMCs et le déclin cognitif au cours de la MA à un stade débutant. Ces résultats nécessitent d’être confirmés sur un plus grand nombre de patient avant de pouvoir transposer son utilisation en pratique clinique.

  • Titre traduit

    Peripheral inflammatory markers and cognitive decline during Alzheimer's disease


  • Résumé

    An inflammatory process is involved in Alzheimer’s disease (AD), whose link with cognitive decline is not established.In a prospective cohort study, we analyzed the relationship between levels of mediators of inflammation and cognitive status in AD patients. Our main objective was to evaluate the prognostic value of IL-1β, IL-6, TNFα and RANTES plasma levels on cognitive decline at two years in a multicentric study. Our secondary objectives were to analyze the relationship between these markers, and the cognitive status at diagnosis and after six months and one year of follow-up. We also analyzed the relationship between protein kinase PKR, the inflammatory markers, and the cognitive status.Overall, 109 patients were included and 72 patients (mean age: 79.4 ± 6.8 years, mean MMSE score: 21.2 ± 2.7) were evaluated after two years of follow-up. No correlation between plasma inflammatory markers concentration and cognitive decline at 2 years was shown. Furthermore, no correlation between inflammatory markers in plasma or in peripheral blood mononuclear cells (PBMCs) and cognitive status was found. However, the PKR study showed correlations between PKR levels and its activation and cognitive decline. Selected inflammatory markers do not appear to be predictive of the cognitive status at diagnosis or of the cognitive decline through a 2-years follow-up in AD. However, we found a relationship between PKR activation in PBMCs and cognitive decline during early-stage AD. Before transposition of PKR assessment into clinical practice, these results need to be confirmed on a larger number of patients.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.