Thèse soutenue

Le redéploiement technique et organisationnel des réseaux de messagerie dans les territoires

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pierre Launay
Direction : Laetitia DablancAntoine Beyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Transport
Date : Soutenance le 06/03/2018
Etablissement(s) : Paris Est
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Ville, Transports et Territoires (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Systèmes Productifs, Logistique, Organisation des Transports, et Travail - Systèmes Productifs- Logistique- Organisation des Transports et Travail / IFSTTAR/SPLOTT
Jury : Président / Présidente : Michel Savy
Examinateurs / Examinatrices : Laetitia Dablanc, Antoine Beyer, Éric Ballot
Rapporteurs / Rapporteuses : Sophie Masson, Nathalie Fabbe-Costes

Résumé

FR  |  
EN

La messagerie est le segment du transport terrestre de marchandises dédié au transport d’envois de détail (colis, sacs, petits lots palettisés) sur des longues distances. Elle s’appuie sur une organisation réticulaire pour traiter conjointement des envois appartenant à différentes chaînes logistiques, afin d’optimiser les capacités de chargement des véhicules. Au cours des vingt dernières années, elle a accompagné le redéploiement des systèmes de production et de distribution dans les territoires, et a intégré les outils de la révolution numérique sur les plans matériel (automatisation) et informationnel (technologies de l’information et de la communication). Dans leurs dimensions techniques et organisationnelles, les réseaux de messagerie n’ont plus grand-chose à voir avec ce qu’ils étaient à la fin du siècle dernier. Pourtant, aucun travail de recherche ne s’est penché sur cette question. Cette thèse propose de caractériser les modalités d’adaptation technique et organisationnelle des réseaux de messagerie aux mutations des systèmes de production et de distribution dans les territoires depuis la fin du XXe siècle. Elle s’appuie sur des informations recueillies auprès de professionnels de la messagerie et des données ouvertes. Elle révèle une multiplication du champ des possibles des envois de messagerie en termes de délais et de couverture géographique, et une segmentation des réseaux de messagerie selon le seul critère de conditionnement des marchandises, déterminant le potentiel d’automatisation de leur traitement dans les réseaux. A l’heure de l’intégration européenne et de la globalisation des chaînes logistiques, cette thèse propose de nouveaux outils pour comprendre le déploiement des réseaux de messagerie dans les territoires