Thèse soutenue

Les phases anciennes du Paléolithique moyen dans le Sud-Est et le Sud-Ouest de la France : étude des systèmes techniques lithiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Cyrielle Mathias
Direction : Sophie GrégoireMarie-Hélène Moncel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Préhistoire et paléo-environnements quaternaires
Date : Soutenance le 18/09/2018
Etablissement(s) : Perpignan
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale INTER-MED (Perpignan ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Histoire naturelle de l'Homme préhistorique / HNHP
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Agnès Lamotte, Sylvain Soriano, Laurence Bourguignon, Javier Baena Preysler
Rapporteurs / Rapporteuses : Agnès Lamotte, Sylvain Soriano

Résumé

FR  |  
EN

Les premières manifestations du Paléolithique moyen apparaissent en mosaïque en Europe au cours du Pléistocène moyen final. Elles sont associées à l’apparition de concepts de taille dits standardisés et à la disparition progressive du façonnage bifacial. Les industries sont ainsi rattachées à l’Acheuléen final ou au Paléolithique moyen ancien, selon les proportions de bifaces et du débitage Levallois. Notre étude se concentre sur deux zones géographiques du Sud de la France, toutes deux riches silex. Dans le Sud-Est, plusieurs niveaux du site d’Orgnac 3 ont été étudiés (MIS 9-8). Ces séries nous permettent d’appréhender la transition Paléolithique inférieur-moyen dans un contexte invariant. A l’inverse, dans le Sud-Ouest, un niveau a été sélectionné au sein de plusieurs sites des MIS 10 à 6, permettant d’appréhender les marges anciennes et récentes de la période en faisant varier le type d’occupation (grotte ou plein-air). Les niveaux étudiés sont la couche L2/3 de la Micoque (MIS 10), le niv. 2 de Petit-Bost (MIS 9/8), la 7 du Pech de l’Azé II (MIS 7/6) et le niv. VIIa de Combe Brune 2 (MIS 7/6). L’application d’une méthode technologique et techno-morpho-fonctionnelle nous a permis de faire ressortir les caractéristiques des séries. Plusieurs concepts de débitage (Levallois, S.S.D.A., Quina, Discoïde etc.) ou de façonnage (bifacial, galets aménagés) ont été identifiés. Les modalités d’émergence du débitage Levallois à l’échelle du Sud de la France sont ainsi discutées. En outre, la ramification des chaînes opératoires et les matrices combinées (bifaciales, trifaciales ou pièces à encoches), apparaissent comme caractéristiques de ces séries du Paléolithique moyen ancien.