Thèse soutenue

Enseigner la philosophie au lycée : hypothèses cliniques d'orientation psychanalytique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dominique Renauld
Direction : Philippe Chaussecourte
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance le 21/11/2018
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherches en éducation et formation (Nanterre ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Dominique Ottavi
Examinateurs / Examinatrices : Philippe Chaussecourte, Dominique Ottavi, Leandro de Lajonquière, Bernard Pechberty, Claudine Blanchard-Laville
Rapporteurs / Rapporteuses : Leandro de Lajonquière, Bernard Pechberty

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche doctorale s’inscrit dans le cadre d’une démarche clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation. Elle porte sur l’enseignement de la philosophie en France, tel qu’il est actuellement dispensé dans les classes terminales des séries générales et technologiques des lycées. Elle est consacrée, plus particulièrement, à la manière dont des professeurs de philosophie vivent l’acte d’enseigner leur discipline. Le matériel empirique est constitué d’entretiens cliniques non-directifs qui ont été réalisés auprès de six professeurs de philosophie de l’enseignement secondaire interviewés à partir de la consigne suivante : « J’aimerais que vous me disiez, comme ça vous vient, comment vous vivez le fait d’enseigner la philosophie ». La thèse comporte trois parties : certaines questions relatives à la construction de l’objet de recherche et à l’analyse de l’implication et du contre-transfert du chercheur constituent la première partie de ce travail. La deuxième partie comporte des éléments d’analyses pédagogiques, historiographiques et cliniques de l’enseignement de la philosophie au lycée. La troisième partie est consacrée à l’analyse des entretiens cliniques. Elle comporte des éléments de réflexion d’ordre épistémologique et méthodologique et propose une mise en perspective des entretiens et de certaines de leurs thématiques transversales.