Thèse soutenue

Le spectateur augmenté face à l'Art Numérique comme organogenèse programmée

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Jacques Gay
Direction : Khaldoun Zreik
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 29/11/2018
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Cognition, langage, interaction (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Laboratoire paragraphe
Jury : Président / Présidente : Hubertus von Amelunxen
Rapporteurs / Rapporteuses : Atau Tanaka, Emmanuel Mahé

Résumé

FR  |  
EN

Depuis un demi siècle, les artistes des nouveaux médias nous montrent le chemin, les dangers et les promesses d’un monde électro-digital. Entre augmentation cognitive et totalitarisme des datas, en attendant l’Intelligence artificielle ; l’humanité numérique est en marche à travers les Cybermondes et les Nanomondes que nous offrent un monde fini.Avec les œuvres d’Art (dit) numériques, c’est le monde spectateur qui change de paradigme et s’hybride chaque jour. Univers d’un spectateur augmenté de prothèses et d’ubiquité consommatrice, dans une organogénèse digitale réticulée qui appelle à observer l’art d’aujourd’hui à l’aulne d’un nouveau coefficient spectateur.A la suite du coefficient d’art, coefficient d’interactivité, coefficient de numéricité et du coefficient d’expérience, nous allons proposer un coefficient spectateur destiné à faire la part des choses entre les œuvres d’art numériques et les outils électro-digitaux imaginés pour la médiation culturelle et la capture d'audience. Ce coefficient servirait à quantifier l’“aura spectateur” des œuvres praticables ou/et vivantes (génératives), qui augmente l’impact de la “rencontre spectateur” avec les œuvres reproductibles. Aura elle même issue des traces laissées par l’ensemble des spectateurs de ces œuvres d’art reproductibles. Pièces artistiques enrichies d’un palimpseste d’expériences qui renforcent la valeur de la magie de l’unicité de chaque création technologique. Œuvres praticables face auxquelles nous place jour après jour notre vie de spectateur contemporain.