Thèse soutenue

Développement d'un dispositif ultrasonore hautes fréquences pour la caractérisation post-irradiation de l'élément combustible du RHF

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Meriem Chrifi Alaoui
Direction : Gilles DespauxEmmanuel Le Clézio
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Électronique
Date : Soutenance le 20/11/2018
Etablissement(s) : Montpellier
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Information, Structures, Systèmes (Montpellier ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut d'électronique et des systèmes (Montpellier)
Jury : Président / Présidente : Philippe Combette
Examinateurs / Examinatrices : Gilles Despaux, Emmanuel Le Clézio, Philippe Combette, Ghizlane Khaissidi, Lionel Haumesser, Yoann Calzavara
Rapporteurs / Rapporteuses : Ghizlane Khaissidi, Lionel Haumesser

Résumé

FR  |  
EN

Les prochaines plaques combustibles faiblement enrichies des réacteurs HPRR devront résister à de hautes radiations et dévoileront probablement un gonflement. Ce dernier modifie la structure et influence la distance inter-plaque nominale. La mesure de cette distance à l'ordre micrométrique constitue l'objectif du projet PERSEUS via le développement d'un dispositif ultrasonore non-destructif. Réduit à 1 mm pour s'insérer dans l'interstice inter-plaque de 1.8 mm du Réacteur à Haut Flux (RHF), le dispositif comprend deux transducteurs ultrasonores reliés à un système électronique. Il permet les mesures de temps de vol et de vitesse ultrasonore. La faisabilité de mesure précédemment prouvée, des optimisations de la chaîne de mesure et du traitement du signal ont été intégrées, induisant une nouvelle génération de dispositif. Un banc motorisé a été développé et a permis des mesures de reproductibilité précises à 500 nm. La reproductibilité de résistance aux radiations, expérimentée à l'Institut Arc-Nucléart, a démontré la stabilité des dispositifs sous 3500 kGray. De plus, une expérience de mesure de distance inter-plaque sur l'élément combustible du RHF a permis les mesures de position verticale, de distance inter-plaque et de température avec 1 µm de précision d'épaisseur du canal d'eau. Une étude de faisabilité de focalisation des ondes est prévue pour analyser les plaques en profondeur.