Thèse soutenue

Interactions entre traits de personnalité des téléostéens, environnement et polluants

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sébastien Alfonso
Direction : Marie-Laure Bégout AnrasBéatrice Chatain
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ecologie et biodiversité
Date : Soutenance le 29/11/2018
Etablissement(s) : Montpellier
Ecole(s) doctorale(s) : GAIA (Montpellier ; École Doctorale ; 2015-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Unité Mixte de Recherche CNRS-IFREMER-IRD-UM 9190 MARBEC Marine Biodiversity, Exploitation and Conservation Université de Montpellier
Jury : Président / Présidente : Jehan-Hervé Lignot
Examinateurs / Examinatrices : Marie-Laure Bégout Anras, Béatrice Chatain, Jehan-Hervé Lignot, Sonia Rey Planellas, Morris Villarroel, Thierry Charlier, Patrick Prunet
Rapporteurs / Rapporteuses : Sonia Rey Planellas, Morris Villarroel

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Dans le cadre de cette thèse, nous avons étudié la mise en place de la personnalité, ainsi que sa cohérence en fonction du contexte et des différents stades vie de l’individu et les mécanismes physiologiques associés. La personnalité est apparue cohérente entre les contextes sur de courtes périodes mais ne l’est plus entre les différents stades de vie. Les mécanismes physiologiques de régulation du stress (cortisol et monoamines), ainsi que l’activité et la plasticité neuronale divergent en fonction de l’audace des individus. Ensuite, nous avons étudié les réponses physiologiques et comportementales des téléostéens exposés chroniquement à un mélange de POP (PCB et PBDE), représentatif des conditions environnementales, ainsi que celles de leur descendance non exposée. Des altérations comportementales différentes de la réponse photomotrice larvaire, de l’audace et d’un syndrome comportemental lié à l’anxiété en fonction des générations ont été observées jusqu’à la génération F2 ou F4. Des altérations du niveau d'expression des enzymes responsables de la méthylation de l’ADN ont été également observées suggérant que des mécanismes épigénétiques sont responsables de la transmission de ces altérations chez la descendance. Ensuite, le comportement a été étudié dans des qualités d'eau dégradées afin de mettre en place des indicateurs comportementaux de bien-être pertinents. Les résultats ont montré que suite à la variation de l’oxygénation ou de la teneur en NH3, les individus s’adaptent en diminuant leur activité de nage et la cohésion du groupe. De plus, nous avons observé que le comportement normal de thigmotaxie est inhibé lors de l’exposition à une qualité d’eau dégradée. Cela suggère une hiérarchisation des adaptations comportementales en fonction de la sévérité du stress. Enfin, nous avons étudié les réponses comportementales à une diminution du niveau d’oxygène dans l’eau en fonction de la personnalité : les individus audacieux diminuaient leur activité et leur cohésion de nage avec une plus grande amplitude que les individus timides qui eux diminuaient, avec une plus grande amplitude, le comportement de thigmotaxie. Ces capacités d’adaptation différentes face au stress, en fonction de la personnalité, apportent de nouvelles perspectives pour faire face aux enjeux dans des contextes écologique et aquacole.