Thèse soutenue

L’impact sur la santé de la transition entrepreneuriale des dirigeants de PME en situation de handicap

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Moerani Raffin
Direction : Olivier Torrès-Blay
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de Gestion
Date : Soutenance le 28/11/2018
Etablissement(s) : Montpellier
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Economie Gestion de Montpellier (2015-.... ; Montpellier)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Montpellier Research in Management / MRM
Jury : Président / Présidente : Karim Messeghem
Examinateurs / Examinatrices : Olivier Torrès-Blay, Karim Messeghem, Christophe Schmitt, Bénédicte Aldebert, Michel Debout, Marie-Thérèse Mercier
Rapporteurs / Rapporteuses : Christophe Schmitt, Bénédicte Aldebert

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Mots clés libres

Résumé

FR  |  
EN

La santé du dirigeant de PME, en tant que premier actif immatériel de l’entrepreneur, fait l’objet depuis une dizaine d’années d’un courant de recherche qui tend à démontrer que l’entrepreneuriat est vecteur de bonne santé bien que cette santé soit soumise à une plus forte amplitude d’émotions que celle des salariés. Ce travail doctoral s’inscrit dans ce courant de recherche en opérant une focalisation sur les entrepreneurs en situation du handicap. Cette thèse pluridisciplinaire adopte une posture épistémologique de type interprétative de nature inductive. Vingt entrepreneurs en situation de handicap qui ont opéré une transition entrepreneuriale (passage du salariat à l’entrepreneuriat) ont été interrogés. Afin d’avoir une compréhension globale de cette population, le type de handicap, la date de la survenance du handicap et le secteur d’activité n’ont pas été retenus comme critères de sélection pour appréhender une grande variété d’entrepreneurs en situation de handicap. Deux aspects ont été ainsi étudiés dans ce travail doctoral : les entrepreneurs en situation de handicap et la transition entrepreneuriale des personnes handicapées. Au niveau conceptuel, ce travail de recherche doctoral a appliqué les théories des motivations entrepreneuriales et de la salutogénèse entrepreneuriale. Les résultats de cette thèse mettent en avant deux constats : le caractère central du handicap dans la vie de l’entrepreneur et la difficile alliance entre l’entrepreneuriat et le handicap.