Thèse soutenue

La construction de la compréhension des textes narratifs par des élèves avec troubles cognitifs : recherche conduite au sein d’unités localisées pour l’inclusion scolaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Patricia Girardet
Direction : Charles Gardou
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance le 14/03/2018
Etablissement(s) : Lyon
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : ECP - Éducation, Cultures, Politiques (Lyon ; 2011-....) - ECP - Éducation, Cultures, Politiques (Lyon ; 2011-....)
établissement opérateur d'inscription : Université Lumière (Lyon ; 1969-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Michel Develay, Britt-Mari Barth
Rapporteurs / Rapporteuses : Greta Pelgrims, Sylvie Canat

Résumé

FR  |  
EN

Depuis la loi du 11 février 2005, pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », l’École s’est engagée sur la voie de l’inclusion des élèves en situation de handicap. Pour répondre à la nécessité de rendre accessibles les apprentissages à ces élèves, il s’est agi dans un premier temps de développer leur accueil dans les écoles ordinaires et les dispositifs spécialisés d’un point de vue quantitatif. Un peu plus de dix ans plus tard, c’est qualitativement qu’il s’agit désormais de questionner leur scolarisation. Notre thèse, qui s’inscrit dans ce contexte, interroge ainsi l’apprentissage, et par là-même, l’enseignement de la compréhension de textes au sein des dispositifs spécialisés et les conditions nécessaires pour le rendre plus efficace.Notre recherche, relevant d’une démarche de recherche-action, en suit les différentes étapes. Des entretiens compréhensifs préliminaires, auprès des élèves et des enseignants permettent d’élaborer une compréhension de la situation d’enseignement-apprentissage de la compréhension et des difficultés rencontrées. Afin de transformer cette situation, nous proposons aux enseignants au sein des dispositifs spécialisés d’expérimenter une démarche et un outil élaborés à partir du modèle socio-cognitif de la médiation défini par Britt-Mari Barth. Le recueil des résultats s’effectue alors par observation de séances d’enseignement, questionnaires et entretiens collectifs. Par l’analyse et le croisement de l’ensemble des données recueillies, nous tentons de décrire les caractéristiques des situations initiales et finales. L’approche de la complexité des processus et interactions en jeu dans la situation didactique offre la possibilité de dégager les caractéristiques d’un enseignement prenant réellement en compte l’apprentissage des élèves en situation de handicap, d’exposer les leviers fondamentaux du changement des pratiques d’enseignement et d’énoncer ainsi quelques perspectives quant à la mise en œuvre d’une scolarisation de qualité pour tous.