Écrire l’histoire universelle au Moyen Âge : alexandre le Grand et l'histoire de la Macédoine dans les chroniques du Nord de la France (XIIIè-XVè siècles)

par Elena Koroleva

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Catherine Gaullier-Bougassas.


  • Résumé

    Le présent travail est consacré aux récits de la vie d'Alexandre incorporés aux trois histoires universelles que sont la Chronique dite de Baudoin d'Avesnes, composée par un écrivain anonyme entre 1278 et 1281, et deux versions de la Fleur des histoires, écrites par le même auteur, Jean Mansel, fonctionnaire à la cour de Bourgogne, respectivement dans les années 1140 et 1460. Le choix de ces trois textes s'explique par leur origine géographique commune, par les relations qu'ils entretiennent entre eux, par leurs modalités de diffusion et de réception similaires. Provenant du Nord de la France, très lus par les lecteurs nobles de la fin du moyen Age, ils constituent un corpus unifié inédit et restent un champ presque vierge pour la recherche. Les trois oeuvres accordent une place majeure à la vie d'Alexandre le Grand et à l'historie de son empire, en exploitant des sources différentes, des chroniques universelles de l'Antiquité tardive, comme celle d'Orose, aux textes d'inspiration courtoise comme les Voeux du paon de Jacques de Longuyon. La thèse comprend une étude de la tradition manuscrite des trois textes, une recherche sur leurs auteurs, leurs mécènes et leurs lecteurs, une analyse des stratégies de réécriture élaborées pour recomposer le portrait d'Alexandre et intégrer sa vie dans le continuum d'une histoire universelle ainsi qu'une étude des fonctions que les auteurs lui accordent dans l'histoire de l'humanité. Elle édite en annexe les prologues des chroniques et les trois récits de la vie d'Alexandre.

  • Titre traduit

    Writing universal history in the Middle Ages : the life of Alexander the Great in the universal chronicles of Northern France (13th-15th century)


  • Résumé

    The present study examines the life of Alexander the Great as it is told in three universal chronicles, the Chronique dite de Baudoin d'Avesnes, written by an anonymous historian between 1278 and 1281, and two versions of the Fleur des histoires, composed in 1440s and in 1460s, respectively, by Jean mansel, a functionary at the Burgundian court. The three texts have a common geographical provenance and were read by the same readers ; furthermore, Mansel borrowed extensively from his predecessor to create the two versions of his chronicle. Despite evidence, of their wide readership in the Middle Ages, these texts remain largely unknown to modern researchers. The shared genre model, geographical and intellectual connections between these chronicles, on the one hand, and their paradoxical status of once well-known and now nearly forgotten texts, on the other, have prompted the decision to study them together. On crucial link between these works is the prominence their authors give to Alexander the Great and the variety of sources they use to tell his story, ranging from universal chronicles of the late Antiquity, such as Orosius' Historiae, to courtly romances such as Jacques de Longuyon' Voeux du paon. Our thesis comprises firstly, a study of the manuscript tradition of the three texts, with an emphasis on the role authors of the chronicles, their patrons and readers played in the creation and dissemination of various textual versions, followed by an analysis of the strategies employed by the authors to rewrite the story of Alexander's life in order to integrate it in the continuum of universal history and, finally, an examination of the roles assigned to the Macedonian king in the history of the humanity. The appendices contain an edition of the prologues and of the three accounts of Alexander's life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. LILLIAD. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.