Thèse soutenue

Gestion de conflits dans une plateforme ubiquitaire orientée services

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Rania Ben Hadj
Direction : Philippe Lalanda
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 27/04/2018
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale mathématiques, sciences et technologies de l'information, informatique (Grenoble ; 199.-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'informatique de Grenoble
Jury : Président / Présidente : Claudia Lucia Roncancio
Examinateurs / Examinatrices : Yoann Maurel, Catherine Hamon, Stéphanie Chollet
Rapporteurs / Rapporteuses : Frédéric Weis, Ernesto Esposito

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

L’émergence avérée des dispositifs dynamiques et hétérogènes ouvre la voie à l’apparition d’un nouveau type d’applications, qualifié d’ubiquitaire, qui présente la capacité d’interagir avec les capteurs et les actionneurs pénétrant nos environnements d’une manière transparente. Dans ce travail de recherche, nous nous intéressons en particulier aux applications ubiquitaires déployées dans les maisons intelligentes. Les plateformes ubiquitaires orientées services sont largement utilisées pour exécuter ces applications. Ces plateformes présentent la capacité de fournir, d’une manière dynamique, des services en fonction des besoins des applications s’y exécutant. Ces services peuvent être simples correspondant à des dispositifs ou plus abstraits fournissant des fonctions de plus haut niveau. Les applications ubiquitaires partagent ces services pour réaliser des objectifs différents, parfois conflictuels. Ces conflits doivent être traités afin de maintenir les maisons dans des états cohérents. Cette thèse définit une approche pour la gestion des conflits entre les applications de la maison dans une plateforme orientée services. Cette approche est optimiste et gère les conflits à l’exécution via un modèle causal de l’environnement, nommé contexte. Cette approche s’articule principalement autour de trois axes : le premier axe se concentre sur la description des conflits dans un contexte modélisé sous la forme de composants orientés services ; le deuxième axe consiste en l’extension du modèle de programmation d’applications ubiquitaires par des mécanismes de verrouillage/déverrouillage ; le troisième axe se penche sur la gestion des conflits en adoptant une approche à trois phases (prévention, détection et résolution). La solution proposée a été développée sous la forme de composants iPOJO et intégrée dans la plateforme ubiquitaire domotique iCasa.