Thèse soutenue

Culture in vitro de plantes halophiles du littoral breton et orientation de leur métabolisme vers la production de principes actifs pour la nutrition et la cosmétique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Clément Lemoine
Direction : Christian MagnéGilbert Charles
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Environnement
Date : Soutenance le 21/12/2018
Etablissement(s) : Brest
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sociétés, temps, territoires (Angers)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de géoarchitecture
Jury : Président / Présidente : Nathalie Bourgougnon
Examinateurs / Examinatrices : Christian Magné, Gilbert Charles, Nathalie Bourgougnon, Benoît Saint-Pierre, Manuelle Bodin, Solène Connan
Rapporteurs / Rapporteuses : Nathalie Bourgougnon, Benoît Saint-Pierre

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Les plantes halophiles sont des plantes résistantes au stress salin, qui subissent une grande variété de stress dans leur environnement naturel. Ces conditions les ont menées à synthétiser des molécules de défense, qui peuvent présenter des activités biologiques intéressantes de par leur structure et diversité. Dans le cadre d’une collaboration avec la PME Salipouss, trois espèces ont été choisies sur la base de tests antioxydants préliminaires, avec pour objectif d’optimiser (i) la multiplication de plants in vitro pour des cultures industrielles en serre et (ii) d’améliorer le niveau d’activité de leurs extraits. La diversité des composés potentiellement actifs présents dans ces extraits est ensuite analysée par fractionnement bioguidé, afin d’isoler des molécules valorisables. Ce fractionnement est appuyé par des analyses de composés par RMN, permettant d’obtenir des informations sur la structure des composés bio-actifs. Les résultats obtenus montrent le fort potentiel de valorisation de ces trois espèces dans l’industrie, et plus particulièrement dans la nutrition et la cosmétique.