Thèse soutenue

Impacts des interactions entre le statut nutritionnel et parasitisme gastro-intestinal sur les réponses animales chez les petits ruminants

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Steve Ceriac
Direction : Harry ArchimèdeJean-Christophe Bambou
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences agronomiques, biotechnologies - agro-alimentaires
Date : Soutenance le 26/10/2018
Etablissement(s) : Antilles
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Milieu insulaire tropical à risques : protection, valorisation , santé et développement (Pointe-à-Pitre)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Harry Archimède, Jean-Christophe Bambou, Jean-Christophe Chartier, Ilias Kyriasakis, Philippe Schmidely, Léticia Liméa, Marie-Noëlle Sylvestre, Sarra Gaspard, Zsuzsa Zsuppan
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Christophe Chartier, Ilias Kyriasakis, Philippe Schmidely

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Les infestations par les strongles gastro-intestinaux (SGI) constituent une cause majeure de morbidité et de mortalité chez les petits ruminants élevés au pâturage et entraînent donc des pertes de production. En raison de l'émergence de la résistance aux anthelminthiques et des préoccupations des consommateurs concernant les résidus chimiques dans les produits animaux, des stratégies alternatives de contrôle sont nécessaires. L'objectif n'est plus l'éradication totale de la population parasitaire, mais plutôt un meilleur contrôle de ces populations pour atteindre un équilibre favorable à la production animale entre l'hôte et les parasites. Une stratégie prometteuse pour le contrôle des SGI est l'amélioration de la réponse de l'hôte par le statut nutritionnel des animaux. Bien que les chèvres soient plus sensibles que les moutons aux infestations par les NGI, la plupart des programmes de recherche visant à caractériser les interactions hôtes-NGI est menée chez les ovins. Contrairement à l’idée que les résultats acquis chez le mouton seraient applicables aux chèvres du fait de leur proximité, de nombreuses études soulignent des différences significatives entre ces modèles. L’objectif de ce travail de thèse était d’étudier l’impact du statut nutritionnel en termes de quantité de protéines et d’énergie et de la qualité des protéines apportée par la ration sur les réponses (production vs réponse contre le parasitisme) de caprins Créole infestés expérimentalement par Haemonchus contortus. Nous avons montré que le statut nutritionnel permettait de réduire la sévérité et la durée de l’anémie régénérative et de la thrombopénie induite par H. contortus chez le caprin Créole. La ration enrichie en protéines était associée à de la résilience vis-à-vis de l’infestation plutôt que de la résistance.